ShareThis

20 septembre 2010

La lecture sur Kindle

Chose promise il y a tout de même quelques mois à Caro[line], voici mon avis sur la lecture sur Kindle. Kezako ? Mais si ! Le livre électronique d'Amazon !



Le Père Noël a eu la gentillesse de m'en apporter un. Mais le Père Noël étant un geek, il m'a fallu un peu de temps avant de pouvoir lui arracher des mains :-)

1/ Utilisation :
L'écran n'est pas rétro-éclairé : on ne fatigue donc pas comme sur un écran d'ordinateur, et on ne peut pas lire dans le noir. Le confort de lecture est, à mon goût, le même que pour un livre. On prend vite le pli d'appuyer sur le bouton pour tourner les pages.
Côté batteries, rien à redire : lorsque le Wireless est éteint, la bestiole tient plusieurs semaines sans être chargée. A savoir que l'appareil s'éteint de lui-même au bout de 10 minutes d'inactivité. Il affiche alors une des images qu'il a en mémoire. Il faut ensuite le rallumer pour reprendre sa lecture là où on en était.
Un gros plus, pour ceux qui lisent en anglais : le dictionnaire intégré. Il suffit de positionner le curseur juste avant le mot que l'on souhaite chercher, et une sorte de note de bas de page nous donne les premières lignes de la définition. On peut, si on le souhaite, entrer ensuite dans le dictionnaire lui-même pour plus de détails. Le chargement du dictionnaire est un petit peu lent. Mais ce procédé à l'avantage de ne pas couper la lecture. A noter qu'il s'agit d'un dictionnaire terminologique, et non de traduction.
Le Wireless vous permet de regarder deux trois petites choses sur internet (mais attention, il ne s'agit pas d'un vrai browser web), et surtout de pouvoir vous connecter au Kindle store directement depuis votre Kindle, et d'acheter des livres. Les livres peuvent également être achetés depuis le site d'Amazon, et seront ensuite délivrés sur le Kindle une fois que vous aurez activé le Wireless.

2/ Formats et publication :
Alors là par contre, c'est nettement moins bien. Ok, on peut avoir accès sans souci à tous les livres libres de droits, comme les classiques, qui peuvent être récupérés sur différents sites internet.
Le format Mobypocket est supporté par le Kindle.
Mais Amazon a surtout un format propriétaire, le AZW. Les livres vendus sur Amazon.com sont à ce format, et délivrés sur le Kindle gratuitement (ou plutôt, les frais de livraison sont inclus dans le prix de l'ebook). Sauf que :
- Amazon.com ne propose qu'un catalogue de livres en anglais. Vous ne lisez pas l'anglais ? Too bad !
- Amazon.fr n'a, disons le tout net, aucun catalogue de livres en français.
- Des sites du genre de la FNAC, qui proposent des ebooks, le font au format standard ePub, qui n'est pas supporté par le Kindle, à moins de faire une manip' (payante via le site d'Amazon). Au revoir la FNAC...
De plus, il y a un problème, le prix : lorsqu'en grand format papier le livre Aesculapius d'Andrea H. Japp coute 19.95€, la version eBook en coute 14.90€. Moins cher soit, mais tout de même. C'est pareil pour les livres proposés au bon format par Amazon directement, je vous rassure...

Soyons clairs : l'objet est beau et pratique. Il peut contenir jusqu'à 1500 livres environ. L'utilisation est vraiment intuitive, et même le clavier en qwerty s'utilise sans problème. Le souci est donc plus sur le modèle économique et le catalogue disponible. Sans oublier, la fameuse affaire 1984... Mais j'espère fortement qu'Amazon trouvera des solutions car je vois un réel avenir dans cette technologie, à laquelle j'étais pourtant réticente au départ. En temps que réel amoureuse des livres, j'aime le contenu soit, mais j'aime aussi l'objet, le tenir et ensuite le disposer dans ma bibliothèque, pouvoir le feuilleter... Ici, l'utilisation n'est pas la même. Je me fais le plaisir de certains romans en ebook lorsque je ne suis pas plus que ça attachée à l'objet, que seul le contenu m'intéresse. Des romans que j'ai envie de lire mais qui sont plus de l'ordre du divertissement, de l'amusement souvent.

15 commentaires :

Clara a dit…

J'espère en avoir un pour ménager mes poignets et mes mains ... Ohoh, père Noël, tu m'entends?

Marie a dit…

Malgré quelques réserves, je vois que tu as été séduite par le livre électronique. Donc c'est un bon concept mais à améliorer...
Je trouve en tous le prix des livres électronique excessivement chers par rapport aux versions papier !

petite fleur a dit…

@ Clara : oui, c'est un beau cadeau !

@ Marie : le modèle économique en France n'est clairement pas au point. À mon sens, y à un problème avec les éditeurs.

Manu a dit…

Les points négatifs que tu soulèves sont ceux pour lesquels je renonce pour le moment. Surtout le prix des livres !

Nelfe a dit…

Ah lala ça me donne envie ces readers! Les prix me freinent pour l'instant, j'attends un peu et je me renseigne en attendant, histoire d'être prête le jour J ^^

Par contre les points négatifs que tu soulignes me feront mettre de côté le Kindle. Les prix des fichiers sont ridiculeusement trop proches des version papiers, je ne lis pas en anglais et je n'aime pas les formats propriétaires qui te lient à vie avec une marque...

Merci pour ces impressions! ;)

petite fleur a dit…

@ Manu : en même temps, tu gagnés une place folle sur tes étagères :-)

@ Nelfe : il faut vraiment qu'amazon fasse un travail sur le catalogue en France. Seulement après le Kindle pourra être une option à envisager pour nous.

craklou a dit…

C'est un peu ce qu'il me semble à moi aussi même si je débute, dommage que le catalogue soit hors de prix (les prix ebook alignés sur les grands formats et jamais les poches, en tout cas pour les livres en français), et dommage que les choix soient assez restreints ; mais sionon l'objet est vraiment pratique.
Vivement que tout le monde s'y mette et qu'en conséquence les catalogues soient revus à la hausse !

gruikman a dit…

J'ai eu en main la nouvelle version du Kindle qui est sortie il y a quelques semaines et j'ai pu comparer avec l'ancienne: moins cher, plus fin, plus léger, coque en plastique alors que l'ancien avec une coque alu qui faisait peut-être un peu plus solide mais bon c'est un détail... Sinon il est plus rapide clairement pour changer de page, affiche mieux les PDF même si je pense qu'il faut le format A4 pour lire des PDF, il offre un meilleur contraste et l'autonomie est parait-il encore plus énorme.
Bref, je reste tjs autant bluffé par la techno de l'e-ink qui comparé à tous les Ipa(o)ds et écrans portables donne tjs cette impression de voir un dessin au fusain et pas une grille de pixels et des lignes crenelées. Certes ce n'est pas tactile et ça ne fait pas des jeux en 3D mais c'est tellement plus écolo et proche de la sensation livresque que je ne saurais trop le conseiller.
Le prix également est très intéressant en sachant que la version 3G n'implique pas du tout de paiement d'un abonnement mobile: Amazon se débrouille avec les opérateurs et se rémunère sur l'achat des livres qui restent, malgré tout, chers et rares en français... A qui la faute??? amazon, les éditeurs, le législateur????

Alicia a dit…

Je ne suis toujours pas tentée.. en plus si les ebook sont presque aussi chers que les livres papier, je préfère posséder réellement l'objet en main x)

gruikman a dit…

rien ne vaut un bon livre en main mais pour lire de l'anglais avec le dico incorporé, franchement ça change tout parce que tu n'es pas toujours en train de chasser les mots et tu peux apprécier la lecture plus directement. Et dire que demain, nos livres vont devenir des objets de collection... Snifff! ;)

petite fleur a dit…

@ Cracklou : bah oui, en attendant, il faut quelques personnes pour essuyer les plâtres et montrer que c'est viable et intéressant. Ceci dit, il doit y avoir une réelle résistance en France du coté des maisons d'éditions par rapport à d'autres pays comme l'Angleterre.

@ gruikman : tout à fait d'accord !

@ Alicia : je ne l'étais pas plus que ça au début. Mais c'est quelque chose, à l'utilisation. Et comme le dit Gruikman, si tu lis l'anglais, le dictionnaire intégré est une merveille pour t'aider.

Mélo a dit…

C'est intéressant, merci pour cet article !
Le prix et le format propriétaire me freinent clairement et aussi le fait qu'on ne puisse pas lire dans le noir ! (Ayant un hom qui se lève à l'aube, ca aurait été bien pratique !)
Néanmoins, je suivrai l'évolution de cet objet qui avouons-le peut s'avérer utile !

L'Ogresse a dit…

Ton billet tombe a pic ! Je viens de m'acheter un Kindle. As-tu essaye les sites suggeres par ebouquin: http://www.ebouquin.fr/2010/02/27/ou-trouver-des-livres-electroniques ? C'est vrai qu'en ce qui concerne les livres en anglais, la situation est bien differente, plus de choix + beaucoup moins cher (environ 2 ou 3 Euros). Mais je pense que les choses vont evoluer tres rapidement.

isacrouzet a dit…

face aux problèmes que vous listez toutes ici, on s'est dit qu'en France les éditeurs étaient bien frileux et qu'il fallait tenter une expérience. On s'est regroupés autour de Thierry Crouzet en une équipe éditoriale, L'expérience inédite, pour publier La tune dans le caniveau. On vous propose de chroniquer le résultat pour gagner le dernier Cybook Orizon de Bookeen. BOB vient d'annoncer ce soir le concours ici.

petite fleur a dit…

@ L'Ogresse : non je n'ai pas regardé ces sites. A toi de me donner envie ? ;-) En fait, j'avoue que le Kindle pour l'instant n'est pas ma priorité. Je vais m'en servir pour les classiques dans un premier temps.

@isacrouzet : j'ai vu ça ! Très sympa. En ayant déjà un, je laisse la place à d'autres déjà...