ShareThis

08 mai 2011

The Vampire Diaries

Série américaine, créée par Kevin Williamson et Julie Plec en 2009 avec Nina Dobrev, Paul Wesley et Ian Somerhalder.

L’histoire : Quatre mois après le tragique accident de voiture qui a tué leurs parents, Elena Gilbert, 17 ans, et son frère Jeremy, 15 ans, essaient encore de s'adapter à cette nouvelle réalité. Belle et populaire, l'adolescente poursuit ses études au Mystic Falls High en s'efforçant de masquer son chagrin. Elena est immédiatement fascinée par Stefan et Damon Salvatore, deux frères que tout oppose. Elle ne tarde pas à découvrir qu'ils sont en fait des vampires...

Mon avis : Bizarrement l’acteur pris pour jouer le rôle de Stefan a de faux airs de Robert Pattinson. Bizarrement aussi, il y a une séquence de rupture dans une forêt. Des fois, on aimerait qu’il y ait un peu plus d’originalité au lieu de toujours s’inspirer de Twilight !
La série manque de second degré aussi. Tout cela se prend un peu trop au sérieux, perdant au passage les adultes qui ne sont plus des ado (bah oui, c’est mon cas). Si je retrouve un peu l’ambiance que je pouvais aimer à 18 ans dans Buffy, je n’ai pas ce regard en adoration devant une flopée d’acteurs plutôt mignons, ça ne me suffit plus. À l’époque, j’adorais David Boreanaz dans le rôle d’Angel. Ceci dit, j’ai grandi, j’ai vieilli, et mes goûts ont évolué : si j’aime toujours autant David Boreanaz, je l’aime dans ses rôles actuels d’homme qui a pris de l’âge. Je ne suis plus sensible à ce qu’on essaie de nous vendre comme des gamins de 20 ans (Ian Somerhalder a tout de même 33 ans). Ces adultes qui jouent des adolescents virent parfois à l’erreur de casting aussi : comment croire que Jérémy puisse avoir 15 ans lorsqu’il est bâti comme un homme de plus de 20 ans !
Ceci dit, c’est bien ficelé, les épisodes se terminant inlassablement de façon à ce qu’on est envie d’embrayer sur le suivant. Ca ne traine pas en longueur et ça se regarde facilement. En une après-midi morne de repassage, j’ai vu 8 épisodes à la suite. Comme quoi, même lorsque c'est clairement pour les adolescents, même un adulte peut regarder :-) Ce n'est pas la meilleure série sur les vampires que j'ai pu voir, loin de là (True Blood est beaucoup beaucoup mieux fichue), mais on passe indubitablement un bon moment tout de même. À voir si celà se poursuit avec la saison 2... Ah, et un conseil : indubitablement, la VOST plutôt que la VF !

1 commentaires :

Ori a dit…

Moi je suis fan de Damon, donc je confirme ça ne marche pas que sur les ados!