ShareThis

27 mai 2013

Restaurant : Le camion qui fume

Vous connaissez les food trucks ? Mais si, ce sont des camions ambulants de restauration. Ils viennent des Etats-Unis où la loi les autorisent à s'installer à peu près n'importe où dans la rue pour proposer leur street food aux chalands. En France, la loi étant plus stricte, il leur est difficile de faire leur place, mais par le jeu d'accords et de partenariats, quelques uns y arrivent tout de même. A Paris, certains commencent à être connus voire courus. C'est le cas du Camion qui fume.
 

Le principe du camion itinérant fait que vous courrez un peu après. Mais on s'aperçoit assez vite que les spots sont récurrents. Et puis sur le site des différentes marques de food trucks vous pouvez trouvez les lieux et dates. Pour ce qui est du Camion qui fume, il est tous les soirs de semaine devant le MK2 Bibliothèque, à partir de 19h. L'occasion d'une séance cinéma a permis de tester enfin cette nourriture dont on entend parler partout. Car leurs hamburgers sont réputés. Et donc tout commence par une queue pas possible alors que le service n'est même pas commencé !

Queue devant le Camion qui fume
Heureusement, l'organisation est au rendez-vous. Et la queue avance au final assez rapidement. Un serveur prend les commandes, vous fait payer et vous donne un ticket, puis vous demande de patienter sur le côté. Pendant ce temps, les cuistots s'activent dans le camion, qui fume effectivement. Lorsque votre commande est prête, on appelle le numéro qui figure sur votre ticket et on vous donne votre sac.

Les cuistots du Camion qui fume à l’œuvre

Pour 8€, vous avez le choix entre plusieurs hamburgers : classique, barbecue avec bacon, bleu à la fourme d'ambert... Ajoutez 2€ pour avoir la portion de frites. La boisson tourne autour de 2 à 3€. Plus cher que le Mc Do me direz vous ? Oui, mais également de meilleure qualité car tout est dans le choix des produits. Pour ma part, j'ai testé le Barbecue : Boeuf Haché Maison, Cheddar, Bacon, Beignet d’Oignon, Sauce Barbecue. Pas mauvais. A manger vite, pour éviter qu'il ne refroidisse. Et attention aux salissures car le jus de viande coule facilement. La portion de frites est assez petite et les frites elles-mêmes sont plutôt minuscules mais bien dorées (certains diront peut être un peu trop).


Le Barbecue Burger du Camion qui fume
Comme il n'y a pas de places pour s'installer, vous mangez debout ou assis là où vous le pouvez. Difficile donc les jours de grand vent. Surtout quand vous avez également fait la queue dans le vent (compter 40 minutes environ pour servir tous les gens sur ma photo). Et j'avoue que c'est cela qui ne me convainc pas : c'est certes bon, mais si on s'y connait un tout petit peu en cuisine, on peut faire pareil chez soi. D'autant que le livre publié par l'enseigne vous donne toutes les recettes pour réussir ses hamburgers à domicile. Alors pourquoi s'enquiquiner à manger dans de mauvaises conditions ?
A retenter peut être à l'occasion, lorsqu'il fera beau et un peu plus chaud que ce mois de mai pourri qui nous ferait croire en hiver.

5 commentaires :

Neph a dit…

Je l'ai justement vu devant le MK2 lors de ma dernière séance de ciné parisienne, mais la file était trop longue et nous aurions raté le début du film si j'avais succombé à l'appel du hamburger ! Merci pour ton article, ça donne envie malgré les quelques réticences sur les frites :D

Ori a dit…

J'ai envie de tester les différents camions, mais quand il fera enfin beau parce que sinon au secours!!

Loesha a dit…

C'est dommage que la street-food ne soit pas plus présente à Paris, ça éviterai peut être ces queues interminables aux camions...
Après je me demande si le burger est bien adapté à la dégustation exterieure : ça refroidi vite, et on s'en met vite partout !

Lilibook a dit…

Ah oui c'est top ça, ça donne vraiment envie !!!! mais oui dommage que l'attente soit souvent longue....

Le Chat du Cheshire a dit…

Aaah je connais celui-ci ! Je n'ai n'y ai jamais mangé, mais je le vois à chaque fois (ou presque), que je vais au MK2 :) !