ShareThis

11 novembre 2015

Seul sur Mars, de Ridley Scott

Film américain de Ridley Scott, sorti le 21 octobre 2015, avec Matt Damon et Jessica Chastain.

L'histoire : Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

Mon avis : Pour cette fois, je ne vais pas trop m'étendre. Non pas que le film soit mauvais mais, comme tous les blogueurs le savent, tour à tour, nous nous posons tous la question de la survie d'un blog. Pour moi, en ce moment, ça se traduit par une flemmingite aiguë de me creuser la tête dans tous les sens pour analyser plus avant les œuvres sur lesquelles je ne trouve pas grand chose à dire. Du coup, je décide de faire court.

Revenons au film. Qui se passe sur Mars et dans l'espace. L'idée d'être coincée dans l'espace, seule, loin de tout, cloîtrée dans une combinaison dont la membrane, toute fine, me sépare de la mort m'angoisse. Alors forcément, Seul sur Mars fonctionne forcément à fond sur moi.

De toute façon, c'est un film plutôt bien fichu. Le parti-pris de mettre de l'humour fait passer le côté assez classique (rappelons Mission to Mars de Brian de Palma ou encore plus récemment Gravity d'Alfonso Cuarón même si chacun avait ses spécificités) et la bande-son est habilement choisie. Les images de la planète rouge sont belles, l'alternance Mars-équipes sur Terre bien mise en scène, l'interprétation de Matt Damon parfaite. Un grand travail a été fait pour que tout cela soit le plus réaliste possible, même si, j'émets une petite réserve sur la crédibilité d'un homme seul qui ne connait pas de période de grosse déprime dans les mêmes conditions que Mark.

L'optimisme de ce film, la lumière utilisée sont en opposition avec les Alien du même réalisateur. Et l'histoire se termine très bien, hourra les Américains et leurs amis Chinois. Un peu facile, ce qui empêche d'en faire un grand film, mais n'en demeure pas moins un très bon moment de cinéma.

3 commentaires :

folavrilivres a dit…

Ce n'est pas un grand film mais ça reste un excellent moment de cinéma en effet! :)

c'era una volta a dit…

Je suis archi d'accord avec toi, pas le film du siècle mais un film qui permet de passer un vrai bon moment au cinoche. Les images y sont plutôt belles et Matt Damon plutôt agréable dans ce rôle.
Un peu d'humour décalé, un peu de tension et un happy end qui m'a surprise (je me suis attendue jusqu'au bout à la merdouille/mort de dernière minute) ^^

La chèvre grise a dit…

@ Folavrilivres : tout à fait.

@ C'era : comme toi, je m'attendais à une merdouille ou une impossibilité. Du coup, ça surprend mais ça fait aussi un peu beaucoup trop happy end à mon goût.