ShareThis

03 décembre 2018

Habemus Piratam [Pierre Raufast]

Quatrième année et quatrième roman de Pierre Raufast, désormais un habitué de ce blog. Un peu plus d'un an après La baleine thébaïde, on le retrouve avec Habemus piratam.

L'histoire : Un jour, dans la vallée de Chantebrie, l'abbé Francis reçoit en confession un mystérieux pirate informatique qui s'accuse d'avoir enfreint les Dix Commandements. Avec délice, le prêtre plonge dans des histoires incroyables, comme celles du faux vol de la Joconde, de la romancière à succès piégée par un drone ou de Toulouse privée d'électricité au nom des étoiles. Il met alors le doigt dans un engrenage numérique qui va l'entraîner beaucoup plus loin que prévu...

Mon avis : Qui aurait encore pu en douter ? Le quatrième roman de Pierre Raufast est encore une réussite ! Cette fois, l’auteur décide de surfer sur des terres plus réalistes et s’inspire de son expérience professionnelle pour nous conter une histoire de pirate informatique. Comme toujours avec lui, ce n’est d’ailleurs pas une mais plusieurs histoires qu’il nous propose, grâce aux confessions dudit pirate auprès d’un curé de la fameuse vallée de Chantebrie. Pas d’inquiétude à avoir sur un vocabulaire trop technique. Pierre Raufast, en plus de son talent de conteur, à un parfait don de vulgarisation qui vous empêchera de vous noyer.

Comme les 3 précédents romans, celui-ci est toujours aussi jouissif, enlevé et plein de malice. Il se déguste comme un bonbon. Il fait un peu peur aussi et le lecteur réfléchit à nouveau à sa consommation à outrance des nouvelles technologies, à sa vie qui en devient tellement dépendante et exposée. Je n’ai pas résisté à demander à Mister s’il changeait les mots de passe par défaut des box internet ! En tout cas, c’est habile jusqu’à la toute fin, qui nous arrache un gros sourire et nous fait tourner la dernière page à regret. Et je regarde différemment mon pot de confiture de figues ;)

"J’adore mon boulot. C’est comme faire le tour d’une maison cadenassée et y trouver une fenêtre laissée ouverte par mégarde. Jubilatoire."

Habemus Piratam, de Pierre Raufast
Alma Éditeur
Août 2018

5 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

Pas certaine d'utiliser ma confiture de figues non plus....

keisha a dit…

Les filles, c'est quoi cette histoire de confiture de figues? (j'en ai un pot ici!) ^_^

La chèvre grise a dit…

@ Alex Mot-à-mots : ce serait dommage, c'est tellement bon avec de la tome de brebis !

@ Keisha : il va te falloir lire le roman pour savoir :D

Faurelix a dit…

Vivement que je le lise !!!!

La chèvre grise a dit…

@ Faurelix : y a plus qu'à !