ShareThis

09 janvier 2019

Charlotte impératrice : la princesse et l'archiduc [Nury et Bonhomme]

Les auteurs : On ne présente plus Fabien Nury sur ce blog, après Tyler Cross, Silas Corey ou encore La mort de Staline. Cette fois, le scénariste s'associe avec Matthieu Bonhomme, vu aussi récemment sur Le marquis d'Anaon, pour une nouvelle série Charlotte impératrice.

L'histoire : Élevée par son père Léopold 1er, Charlotte de Belgique est destinée à faire un glorieux mariage. Pour la jeune femme, le choix s'arrête sur l'archiduc Maximilien d'Autriche, frère cadet de l'empereur François Joseph. Un mariage somptueux vient sceller leur union, qui, disons-le tout de suite, ne sera pas heureuse. Le jeune couple est dépassé par les rivalités dont ils sont le jeu, entre les terribles Habsbourg et le calculateur empereur Napoléon III. Et Maximilien se révèle un homme décevant, à tous points de vue. C'est en faisant face à l'adversité que Charlotte aura finalement l'occasion de quitter les voies d'un chemin tout tracé...

Mon avis : C'est Loesha qui m'a prêté cet album, car je n'ai pas résisté à l'attrait d'un nouvel opus de 4 tomes signé Nury. On sait ce scénariste bourré de talent, il l'exprime à nouveau ici, pour mettre en images le destin de Charlotte, princesse belge qui, à 16 ans, jette son dévolu sur l'archiduc Maximilien. Un beau parleur qui s'avèrera bien décevant, tout comme la cour des Habsbourg. La jeune femme se rend vite compte que son couple n'est qu'un pion dans le jeu politique et stratégique qui à lieu en Europe et au-delà. Saura-t-elle en tirer son épingle ? Une véritable Lady Di avant l'heure, qui croit faire un mariage d'amour et déchante avant de prendre les rênes de son destin.

Planche de Charlotte impératrice : la princesse et l'archiduc, de Nury et Bonhomme

On croise bien sûr l'empereur et l'impératrice d'Autriche, la fameuse Sissi, bien moins sympathique que l'image d'épinal que nous pouvons en avoir (merci Romi Schneider). Et les auteurs de nous rappeler ici que les grands d'Europe ne valaient pas mieux que leurs pauvres sujets : tout autant soumis aux passions humaines mais avec bien moins de chance de connaître le véritable bonheur. On retrouve ici le plaisir que prend Fabien Nury à travailler des personnages historiques aux prises avec l'Histoire, comme c'était déjà le cas dans La mort de Staline. Il met son récit en case avec une précision sans faille pour montrer toute la lourdeur du protocole et des carcans royaux, montrant l'ennui et le dynamisme tout aussi bien.

Un petit bémol sur les couleurs d'Isabelle Merlet, vives et peu nuancées, avec de grands aplats de couleurs dans les paysages. Le dessin lui aussi manque de caractère à mon goût. Mais après tout, je n'avais pas non plus été fan du travail de Matthieu Bonhomme sur Le marquis d'Anaon.

Bref, une série qui s'annonce parfaite sur le scénario et plus en demie-teinte pour le dessin. À voir l'évolution sur les trois albums encore à paraître.

Charlotte impératrice tome 1 : la princesse et l'archiduc, de Fabien Nury et Matthieu Bonhomme
Éditions Dargaud
Août 2018

2 commentaires :

Karine a dit…

Je l'ai reçu et je ne l'ai pas encore lu en raison des couleurs, justement... mais je pense quand même que je la lirai bietôt.

La chèvre grise a dit…

@ Karine : ah bah ton avis m'intéresse du coup ! On finit par s'y faire aux couleurs, c'est juste bizarre :)