ShareThis

14 mars 2018

La lune est blanche [Emmanuel et François Lepage]

Les auteurs : Emmanuel Lepage, je l'avais découvert avec son Printemps à Tchernobyl datant de 2012. Cette fois-ci, il fait équipe avec son frère photographe et nous livre La lune est blanche en 2014, récompensé par de nombreux prix.

L'histoire : « L’Antarctique. Le sixième continent. 14 millions de kilomètres carrés. Un dôme de glace enchâssé dans un socle rocheux. Le continent le plus sec, le plus froid, le plus difficile d’accès. Le continent des superlatifs. Le monde des extrêmes. » En 2011, Yves Frenot, directeur de l’Institut polaire français, invite Emmanuel Lepage et son frère François, photographe, à intégrer une mission scientifique sur la base française antarctique Dumont d’Urville, en Terre-Adélie. Le but ? Réaliser un livre qui témoignerait du travail des savants. Yves Frenot leur propose, en outre, de participer, comme chauffeurs, au raid de ravitaillement de la station Concordia, située au cœur du continent de glace à 1 200 km de Dumont d’Urvillle. Le Raid, comme on l’appelle, c’est LA grande aventure polaire ! Pour les deux frères, ce serait l’aventure de leur vie, mais rien ne se passera comme prévu !

Mon avis : Une merveille d'album, absolument passionnant et graphiquement époustouflant, tant par les dessins que par les photographies. Voilà ce qu'est cette Lune est blanche des frères Lepage !

Leurs travails se complètent magnifiquement. On bascule entre le dessin qui raconte une histoire, font monter les sentiments, et une photographie qui livre un instantané brut d'une émotion à un instant t. Cette complétude participe à rendre encore plus réelle cette fabuleuse aventure à la découverte du pôle Sud. Et j'y ai trouvé encore plus d'écho après ma lecture assez récente de La nuit des temps de Barjavel, et d'autant que je connais un des protagonistes de cette expédition pour avoir travaillé avec lui. Je peux vous dire que ça fait bizarre de retomber sur lui au détour d'une page. Mais ça rend aussi l'aventure encore plus concrète.

Planche de La lune est blanche, de François et Emmanuel Lepage

Sur le propos, on retrouve ce qu'Emmanuel Lepage a su faire déjà avec son album sur Tchernobyl : on se pose toujours les mêmes questions sur l'empreinte que laisse l'Homme sur Terre et cela n'évolue guère. Mais l'espoir est là quand on sait que les peuples sont parfois capables de s'entendre pour faire avancer la paix ou la recherche scientifique. Et puis, le dévouement de ces hommes à une passion est admirable, acceptant tous les risques. On découvre les péripéties pour arriver jusqu'à la base Dumont d'Urville, puis l’épopée du Raid pour aller jusqu'à Concordia. On (ré)apprend l'histoire de la découverte du pôle Sud et de son occupation, on se délecte de chaque planche, on plonge dans ses souvenirs et dans les encyclopédies pour mieux renouer les fils de l'Histoire.

Un magnifique album documentaire, une œuvre passionnante à bien des égards et à mettre entre toutes les mains. Vous pouvez la compléter avec ce document pdf.

La lune est blanche, d'Emmanuel et François Lepage
Éditions Futuropolis
Octobre 2014

3 commentaires :

keisha a dit…

Je le veux. Comme tous les Lepage d'ailleurs.

krol a dit…

Entièrement d'accord, j'ai savouré cet album avec délectation !

La chèvre grise a dit…

@ keisha : réussi, comme tous les Lepage que j'ai pu lire jusqu'à présent en tout cas.

@ krol : tout à fait.