Didier, la 5e roue du tracteur [Ravard et Rabaté]

Les auteurs : Pascal Rabaté est un auteur de bande dessinée français que j'ai découvert ici avec Un ver dans le fruit. il signe ici le scénario de Didier, la 5e roue du tracteur, en s'associant avec François Ravard aux crayons.

L'histoire : Didier, 45 ans, vit avec sa sœur Soazig dans une petite ferme bretonne. Ce grand passionné du tour de France est bien malheureux : il n’a jamais connu le grand amour. Alors qu’il doit acheter une moissonneuse à la vente aux enchères du matériel agricole de Régis, copain de beuverie et fermier en faillite, il revient sans matériel mais avec son copain ! C’est le début d’une histoire entre Régis et Soazig, soufflant un vent de liberté sexuelle dans la ferme. Emportée par son élan, Soazig inscrit son frère sur un site de rencontres, et rapidement, Didier fait une touche : la très entreprenante « Coquinette »…

Mon avis : Ma première découverte de l’univers de Rabaté m’avait donné envie de continuer. Et l’opportunité s’est présentée de partir sur quelque chose d’un peu plus joyeux que Un vers dans le fruit. Ici, les couleurs et le dessin de Ravard font merveille pour apporter la touche d’humour et de légèreté nécessaire pour éviter de tomber dans le pathos. Il y a une forme d’innocence dans le personnage de Didier. L’environnement rural qui est le sien est pourtant dur, et la scène d’ouverture le montre bien. Est-ce pour ça que Didier préfère laisser sa sœur et son ami s’occuper de la traite pendant que lui regarde ses poires pousser dans des bouteilles ? Pourtant, il aimerait rencontrer l’âme sœur. Mais dans un quotidien fermé, où tout le monde se connait déjà, difficile de faire de nouvelles rencontres. Il trouvera la dose d’amour qui lui fait défaut là où il ne l’attend pas.

Planche Didier, la 5e roue du tracteur de Ravard et Rabaté

Le côté sombre et pesant de l’univers agricole, fait de cessation d’activité voire de suicide d’agriculteur n’est pas occulté, loin de là, mais il est compensé par la palette de couleurs vives et par les nombreuses scènes qui prêtent à un grand sourire. Car l’humour est parfois aussi vache que les animaux qui broutent dans le pré et le lecteur s’en délecte. En même temps, les auteurs ont une réelle bienveillance pour leurs personnages, une tendresse évidente et qui rend cet album délicieux. C’est un bel équilibre entre sensibilité, drôlerie, réalité morose, avenir sombre et éclaircies inattendues. Un beau cocktail que je vous recommande fortement.

Didier, la 5e roue du tracteur, de Ravard et Rabaté
Éditions Futuropolis
Août 2018

Commentaires

XL a dit…
je viens de le refermer, enchantée et encore le sourire aux lèvres
La chèvre grise a dit…
@ XL : une petite merveille. Et cette Coquinette !!!
dasola a dit…
Bonjour La chèvre grise, un album très sympa. Rien qu'avec le titre, j'ai eu envie de le lire, je ne l'ai pas regretté : http://dasola.canalblog.com/archives/2018/12/21/36959994.html Bon dimanche.
La chèvre grise a dit…
@ Dasola : moi c'était la couverture qui avait attiré mon regard. Puis le titre et les auteurs. Avec ça, c'était plié :)