ShareThis

05 mars 2009

Mauvaise pente [Keith Ridgway]

L'auteur : Keith Ridgway est un écrivain irlandais, né en 1965 à Dublin, où il a vécu jusqu'en 1999, avant de s'installer à Londres.

L'histoire : Grace Quinn a commis l'irréparable. Elle se retrouve seule, et part rejoindre son fils à Dublin. Elle n'y trouvera guère plus de soutien, juste de quoi réfléchir sur sa vie.
Pour cette histoire, Keith Ridgway a obtenu le prix Femina Etranger en 2001.

Mon avis : L'histoire, à première vue, n'est pas très engageante, je vous l'accorde volontiers. Voici un cadeau qu'on m'a fait pour mon anniversaire. J'en ai été heureuse puisque je voulais depuis quelque temps être surprise par des livres vers lesquels je ne serais pas allée de moi-même. Et là, sincèrement, je ne le regrette pas. Le titre est mal traduit, et porte en français une sorte de jugement moral qui est bien absent du livre. The Long Falling : la chute lente, en anglais, est bien plus précis que ça. Et surtout, fait terriblement écho à l'eau qui tombe pendant toute la lecture de ce roman, l'eau sous toutes ses formes, qu'il s'agisse de la pluie tellement familière à Dublin, des larmes versées par notre personnage principal ou de l'eau qui coule par le robinet dans les scènes d'intérieur.
Cette eau rythme donc toute notre lecture, tout comme la thématique de la chute, de cette eau ou de notre personnage. Cette chute vers une défaite sure et certaine, ce nuage d'incertitudes pour une femme rongée non par le remord mais par la culpabilité que tout le monde semble s'évertuer à lui renvoyer. Tout est dilué dans cette sensation de brume.
La fin m'a cependant quelque peu déçue : je ne comprends pas la position du fils qui n'éprouve aucun remord à dénoncer sa mère. Il est vrai que le roman est centré sur Grace, mais le passage du point de vue d'un personnage à l'autre, au fil des chapitres, permet tout de même de suivre l'histoire sous plusieurs angles. Sûrement une part d'hérédité due à son père ...

5 commentaires :

Nane a dit…

Il me tente bien, celui-ci!

Nane a dit…

Il avait bien raison de me tenter! Je l'ai dévoré. Comme toi, j'ai été choquée par l'attitude entière du fils, mais quelque part, c'est presque anecdotique face à l'évolution de la psychologie de Grace, extrêmement bien décrite. Très bon roman.
Sais-tu que son adapatation cinématographique est en cours? L'histoire y sera transposée en France, avec Yolande Moreau dans le rôle de Grace. J'attends de voir, mais à mes yeux, ces choix vont complètement dénaturer ce qui fait le charme de ce livre. A suivre...

petite fleur a dit…

À non, je n'étais pas du tout au courant pour l'adaptation. Je regarderai avec intérêt, voir comment le réalisateur peut rendre l'histoire. Ce ne sera pas évident.

Nane a dit…

As-tu vu le film, depuis?
Moi, pas...

Petite Fleur a dit…

Bah non, toujours pas, je ne suis pas tombée dessus et on ne peut pas dire qu'on en ait beaucoup entendu parler en 2010, année de la sortie du film.