ShareThis

30 mai 2009

Dans la nuit de Bicêtre [Marie Didier]

L'auteur : Marie Didier est médecin gynécologue à Toulouse. Elle consacre une partie de son temps à soigner les défavorisés que ce soit en dispensaire, en milieu hospitalier ou en camps de réfugiés.

L'histoire : Issu d'une famille de tanneur de Franche-Comté, Jean-Baptiste Pussin est atteint d’écrouelles. Hospitalisé à l’hôpital Bicêtre et bien près de mourir, Pussin refuse de se laisser aller et devient pas à pas, une sorte d’infirmier psychiatrique avant l’heure, inventeur de la camisole de force et inspirateur du grand Philippe Pinel, père de la psychiatrie moderne. Ni médecin, ni soignant, ni particulièrement éduqué, il se sert de son bon sens pour prendre soin de ceux qu'on appelle les "insensés", qu'il considère comme des êtres humains malgré tout.

Ce livre a reçu en 2006 le prix Jean Bernard de l'Académie de Médecine.

Mon avis : Pour le coup, je n'ai pas aimé. Ce livre aurait pu être une présentation de ce qu'était les asiles pendant la Révolution française, ou bien de ce qui donnât naissance à la psychiatrie moderne, ou encore le récit d'une rencontre d'un médecin moderne avec un de ces collègues des centaines d'années auparavant, ... ce n'est rien de tout cela et tout en même temps. L'auteur mélange toutes les lignes, tutoyant le personnage principal pour instaurer une proximité avec lui, déclarant s'en tenir uniquement aux faits mais utilisant une pléthore d'adjectifs tous plus subjectifs les uns que les autres. Au final, je n'en retiens rien, si ce n'est ce qui est annoncé dès la quatrième de couverture : Pussin et Pinel ont mis en place les prémices de la psychiatrie moderne.