ShareThis

18 juillet 2009

Ainsi soit-il [Eli Gottlieb]

L'auteur : Eli Gottlieb est un auteur américain qui a travaillé au magazine Elle et a enseigné la littérature américaine en Italie. Son premier roman, The Boy who went away, a reçu le prix McKitterick de la British Society en 1998 et le prix de Rome de l'Académie américaine des arts et des lettres. Il collabore aujourd'hui au magazine 5280.

L'histoire : Il s'appelait Rob Castor. Charismatique, brillant, enfant terrible des lettres new-yorkaises, Rob était de ceux à qui tout semble réussir. Aujourd'hui, son suicide fait la une des journaux, parce qu'il a pris la peine de tuer sa femme avant d'en finir. Au centre de cette histoire vertigineuse se trouve Nick, son meilleur ami d'enfance. Sous le choc de sa disparition, Nick va chercher à comprendre son geste et, ce faisant, réévaluer sa propre vie et son passé. Mais, dans le paysage des jours enfuis, d'étonnants secrets le guettent ...

Mon avis : long à ce mettre en place, lent, pas très intéressant les 100 premières pages, on ne sait pas où ça va. Aucune remise en cause du personnage qui ne fait que se morfondre et laisse son mariage sombrer sans rien faire, à part se chercher des excuses et tout rejeter sur sa femme. Très cliché sur la vie de couple ("bouh ma femme ne me comprend pas et fait tout pour me pourrir la vie"). Au bout des deux tiers, la remise en question s'amorce, le personnage comprend que si reproches il y a, ils sont partagés, et qu'il doit trouver d'où vient son malaise et son attachement si profond à son ami d'enfance qu'il ne voyait plus que de très loin.
Au 3/4 du roman, un secret pointe le bout de son nez et on comprend que la remise en question viendra de sa découverte. Il est à noter que la couverture originale qui est visible sur le site de l'auteur laisse deviner largement la teneur de ce secret, même si on ne sait pas qui en sont les protagonistes.
Enfin, dans les dernières pages, le coup de tonnerre : il permet de se repasser toute l'histoire et de comprendre le pourquoi de l'éloignement que ressent Nick. Et pour le coup, je ne m'en suis pas doutée.
Les personnages auraient pu être attachants, mais je suis restée indifférente, je les ai regardé évoluer sans me sentir impliquée à quelque moment que ce soit. Une première moitié de livre assez inintéressante, la seconde beaucoup mieux mais je n'ai pas tellement apprécié le style de l'auteur (peut-être est-ce du à la traduction).
C'est avec intérêt que je lirai les avis des autres lecteurs !

Un roman lu dans le cadre du partenariat Bob avec les Éditions 10-18.

6 commentaires :

Marie a dit…

Cette lecture ne me tente guère. C'est dommage car par contre j'aime beaucoup la couverture !

petite fleur a dit…

Je suis une des rares de BoB à ne pas avoir apprécié. Peut-être que les autres avis (http://www.blog-o-book.com/ainsi-soit-il) te donneront plus envie ...

Lou a dit…

Aïe tu m'inquiètes ! J'ai reçu ce livre en retard, du coup je le commence tout juste. J'ai lu les trois premiers chapitres et si ça se lit bien, je ne peux pas parler de coup de coeur. La preuve, hier j'avais du temps libre et j'ai trouvé tout un tas de prétextes pour ne pas en profiter pour lire, ce qui est mauvais signe :) J'espère vraiment accrocher ensuite, pour l'instant je ne rentre pas dans l'histoire, sans doute parce que je n'arrive pas à m'intéresser aux personnages.

petite fleur a dit…

La fin est bien, c'est tout le reste du livre qui moi ne m'a pas plu :-) Mais beaucoup d'autres lecteurs qui comme toi on reçu ce livre ont eu un autre sentiment. Va voir sur BoB... ça te rassurera peut-être :-)

Lou a dit…

Je l'ai fini hier soir, je n'ai vraiment pas aimé. En fait ça allait pour les 100 premières pages mais après je trouve que tout est répétitif, on tourne en rond, le narrateur est antipathique et du coup la fin arrive brutalement et ne m'a pas trop intéressée. Je suis en train de lire quelques avis et je vois que la plupart des lecteurs ont aimé. Ce n'est pas un mauvais roman mais en tout cas il ne me parlait pas. Je viens de programmer mon billet et je crois que je suis plus dure que toi ^^

petite fleur a dit…

Enfin quelqu'un qui n'est pas fan non plus, ça fait plaisir, je me sentais un peu seule :-)
Je suis d'accord sur le côté répétitif, et c'est pour ça que la fin me plait plus, ça change de tout le reste du livre ...