ShareThis

05 août 2009

Jusqu'à toi, de Jennifer Devoldère

Film franco-canadien de Jennifer Devoldere, sorti le 29 juillet 2009, avec Mélanie Laurent et Justin Bartha.

L'histoire : Chloé, 26 ans, vit seule à Paris, entre une voisine envahissante, une collègue mesquine, un loueur de DVD un peu donneur de leçons ... Une vie qui n'est pas à la hauteur de ses espérances ... Jack, la trentaine, Américain largué par sa copine, gagne un séjour à Paris. Chloé va alors, par un heureux hasard, récupérer la valise de Jack, celle que lui a légué son père et à laquelle il tient plus que tout. Et tomber amoureuse de son contenu... Chloé aime Jack, même si elle ne l'a jamais vu, même si elle ne sait rien de lui. Elle se persuade qu'il est l'homme de sa vie, qu'ils sont faits l'un pour l'autre, et elle va tout faire pour le retrouver ...

Mon avis : Une petite envie de bleuette sentimentale m'a poussé à aller voir ce film avec une amie. Messieurs, vous êtes prévenus et vous pouvez passer votre chemin pour cette fois.
A peine sorti, il n'est déjà diffusé que dans 9 salles parisiennes, ce qui n'augure rien de bon de son avenir. C'était donc la semaine de sa sortie ou rien.
Je savais que je n'allais rien voir de bien révolutionnaire. Je n'attendais pas des miracles, juste de passer un moment avec des personnages crédibles me racontant une histoire d'amour. Et bien non, il faut croire que c'était trop demander. Ici, tout est montré dans la bande annonce. Il n'y a rien d'autres à voir, les 1h45 restantes n'étant que du remplissage même pas original. A peine quelques sourires accordés par mégarde...
L'idée de départ est plutôt bonne : une fille perd sa valise à Roissy en même temps qu'un Américain. Par mégarde, l'aéroport lui renvoie celle de l'inconnu. En l'ouvrant, elle y découvre l'homme de ses rêves... Malheureusement les personnages ne sont pas assez fouillés, beaucoup trop stéréotypés. Les Français sont tous des braillards, rancuniers, prenant les touristes pour des andouilles, ne faisant pas un effort pour parler anglais, dans leur monde, xénophobes... Les personnages secondaires manquent de relief, de profondeur, et ne sont, comme tous les embryons d'idées du film, que survolés (la collègue qu'on n'aime pas mais qui n'est pas méchante, le patron amoureux mais ennuyant qui pardonne tout, la voisine qui garde le poisson rouge...).

En bref, passez votre chemin, y a rien à voir !

4 commentaires :

Caro[line] a dit…

Ah zut ! La bande-annonce m'a donné envie de le voir, mais vu ce que tu en dis, je vais peut-être attendre sa sortie DVD...

Et dis-moi, j'ai un gros doute là : t'es-tu inscrite au pique-nique de la blogoboule qui a lieu le dimanche 30 août ? Car si tu es parisienne, tu es la bienvenue. :-)

petite fleur a dit…

Oui, il vaut mieux attendre et ne pas payer la place pour ça !
Pour le pique-nique, je n'étais même pas au courant ! Par contre, ça aurait été avec plaisir, mais je ne vais pas pouvoir : je pars pour le weekend... J'espère que l'expérience sera renouvelée et ce sera alors avec grand plaisir que je viendrai !!!
Amusez vous bien en tout cas, et je vous souhaite du beau temps :-)

Anonyme a dit…

je confirme, dans le genre bleuette cinématographique ce n'est vraiment pas terrible. pourtant, je suis amatrice, pourtant, je suis bon public, pourtant, je ne demandais qu'a me changer les idées et me laisser aller avec les personnages et leurs petites aventures.

melanie

petite fleur a dit…

Heureuse que tu sois du même avis que moi, surtout qu'on est allé le voir toutes les deux :-)