ShareThis

24 septembre 2009

Des fleurs pour Algernon [Daniel Keyes]


L'auteur : Daniel Keyes est né en août 1927 à New York. Il est chercheur à l'université de l'Ohio en psychologie et auteur, en dehors de ce roman, des Mille et une vies de Billy Milligan et des Mille et une guerres de Billy Milligan.

Il a remporté le prix Hugo en 1960 et le prix Nebula en 1966, et en 1992 le prix Hugo de la meilleure nouvelle de tous les temps.

J'ai lu ce roman car il faisait partie de la bibliothèque idéale du Cafard cosmique.

L'histoire : Algernon est une souris de laboratoire dont le traitement du Pr Nemur et du Dr Strauss vient de décupler l'intelligence. Enhardis par cette réussite, les deux savants tentent alors, avec l'assistance de la psychologue Alice Kinnian, d'appliquer leur découverte à Charlie Gordon, un simple d'esprit employé dans une boulangerie. C'est bientôt l'extraordinaire éveil de l'intelligence pour le jeune homme. Il découvre un monde dont il avait toujours été exclu, et l'amour qui naît entre Alice et lui achève de le métamorphoser. Mais un jour les facultés supérieures d'Algernon déclinent. Commence alors pour Charlie le drame atroce d'un homme qui, en pleine conscience, se sent retourner à l'état de bête.

Mon avis : La première chose marquante de ce livre, c'est l'orthographe des premiers comptes-rendus. En effet, Charlie,simple d'esprit, écrit jour après jour ce qu'il vit. On commence à le suivre lorsqu'il passe des tests pour savoir s'il fera partie du programme. Ce procédé permet au lecteur de réellement s'attacher à Charlie. On est ému par ses difficultés, sa volonté d'être intelligent pour faire plaisir à tout le monde. Petit à petit, Charlie évolue, se pose de plus en plus de questions sur le fonctionnement du monde qui l'entoure et sur lui-même, ses réactions et celles des autres vis-à-vis de lui. Il a des souvenirs du temps lorsqu'il était petit, d'événements qu'il ne comprenait pas avec son Q.I de 70 mais qu'il est désormais capable d'analyser avec un Q.I qui atteint les ...185 !
Charlie ne se rend pas bien compte à quel point il devient intelligent, d'une intelligence bien supérieure à la moyenne. Ce n'est que par le regard et les réflexions des autres qu'il prend conscience du changement qui s'est opéré en lui. Il devient intolérant envers ces personnes qui le considèrent comme un cobaye, un être négligeable (presque pas un humain) avant son opération, et qui ne sont au final que des hommes bien moins intelligents que lui, pleins de failles dans leurs raisonnements.
Son intelligence suprême devient un handicap au même titre que son idiotie d'avant ; il reste un être seul et isolé. Puis arrive le moment où il comprend que son état n'est pas permanent, qu'il est définitivement voué au mieux à redevenir ce qu'il était avant, au pire à finir tel un légume, incapable de savoir quoi que ce soit et d'être conscient du moindre de ses besoins. Il court alors après le moindre instant à ne pas gaspiller. Charlie tient à témoigner et nous décrit minutieusement son déclin.

En bref, un livre fort que je vous conseille !

13 commentaires :

SBM a dit…

Excellentissime ! C'est LE livre de SF que je conseille à tous ceux qui croient ne pas aimer la SF !

petite fleur a dit…

C'est effectivement un excellent livre et qui me pousse à découvrir un peu plus la SF.

keisha a dit…

Hou, si SBM le loue autant, je vais le lire... cela a l'air dur, mais d'autres billets étaient aussi enthousiastes.
Je signale que j'aime la SF...

petite fleur a dit…

Dur sur le sujet oui, mais pas sur le style. Celui-ci est vraiment marquant, notamment l'évolution entre le début et la fin.

hildebald a dit…

tu n'es pas la première a en parler et ca mintrigue tjs! un jour je craquerai ^^

petite fleur a dit…

Craque, craque, ça vaut le coup !

Kali a dit…

Un chef d'oeuvre!! Je suis d'accord avec SBM, c'est un livre à offrir aux anti SF...

Marie a dit…

J'aime la SF... mais là je ne me sens pas trop tentée...

petite fleur a dit…

C'est pourtant vraiment un livre fort !

akialam a dit…

C'est vrai que cet ouvrage n'est pas tout à fait de la SF au sens ou la plupart d'entre nous l'entendons (soucoupes-robots etc.) probablement à tort, j'imagine.

Marie a dit…

Un livre fort ? Pfft, moi qui espérait épargner un titre à ma liste... Allez, tu m'as convaincue, tentatrice va ! ;-)

Brize a dit…

Excellent souvenir (pas tout jeune, le souvenir !) de lecture. Un incontournable dans le genre.

Leiloona a dit…

Un livre fort ! J'en garde encore un souvenir ému !