ShareThis

02 septembre 2009

La nuit des enfants rois [Bernard Lenteric]

L'auteur : Bernard Lenteric est un romancier français né en 1944 et mort en mars 2009 des suites de la maladie de Charcot. Il a exercé les métiers les plus variés : maître nageur, vendeur de savonnettes fabriquées par les aveugles, colleur d'affiches, danseur mondain et joueur de poker. A 37 ans, il devient producteur de cinéma. Un de ses films, Le Dernier Amant romantique, remporte un grand succès. En 1980, il écrit son premier livre, La Gagne, puis un second, La Nuit des Enfants Rois, best-seller en France. Comme son premier livre, ce dernier sera bientôt porté à l'écran.

L'histoire : Sélectionné parmi les meilleurs romans par toute la presse, La nuit des enfants rois se déroule à toute allure, comme un merveilleux film, d'où l'on sort ébloui.
Cela se passe, une nuit, dans Central Park, à New York : sept adolescents sont sauvagement agressés, battus, certains violés. Mais ces sept-là ne sont pas comme les autres : ce sont des enfants-génies. De l'horreur, ils vont tirer contre le monde une haine froide, mathématique, éternelle. Avec leur intelligence, ils voelnt, ils accumulent les crimes parfaits. Car ces sept-là ne sont pas sept : ils sont un. Ils sont un seul esprit, une seule volonté. Celui qui l'a compris, Jimbo Farrar, lutte contre eux de toutes ses forces. A moins qu'il ne soit de leur côté...
Alors, s'ils étaient huit, le monde serait à eux et ce serait la nuit, la longue nuit, La nuit des enfants rois.

Mon avis : Chaudement recommandé par ma moitié et son frère, ce roman est ... bizarre ! Un concept de départ intéressant, innovant pour l'époque et qui n'a pas vieilli à mon sens. Fluide et facile à lire également. Le souci se situe plus au niveau du rythme : on ne voit pas où veut en venir l'auteur, qui annonce un grand danger alors que le rythme ne s'accélère pas.
Et puis, qui sont les Sept ? En quoi ont-ils été capable d'écrire séparément un seul et même message ? Pourquoi ne pas avoir creusé cet élément ?
Du côté du positif, la résolution du problème à la fin est très bien menée, très intelligente et surprenante. On sent que Jimbo s'y résout la mort dans l'âme mais que c'est pour lui une question de vie ou de mort.

En bref, je n'ai pas grand chose à reprocher, juste que je n'ai pas été emballée... Il me semble que quelque chose manque, le lecteur attend sans que rien ne se produise...

12 commentaires :

pascal a dit…

Pour ma part, j'ai lu ça quand j'étais beaucoup plus jeune donc ça peut expliquer que ça m'ait plu. Mais soyons clair, c'est l'idée que j'ai retenu et pas le reste et puis ça se lit en 2j ce petit bonbon d'anticipation donc pourquoi se priver:)

Anonyme a dit…

Pareil que Pascal : je l'ai lu ado, j'étais très emballée mais je ne sais pas si ça le ferait encore aujourd'hui...

petite fleur a dit…

Vous êtes en train de me dire gentiment que je suis trop vieille pour ce genre de lecture ? :-)
J'ai mis un peu plus de 2 jours, parce que ça se trainait en longueur tout de même...

pascal a dit…

Mais non puisque tu n'es pas trop vieille pour lire les 4 tomes d'Harlequin Twilight avec une ado qui tombe amoureuse d'un vampire qui brille au soleil (pouvoir d'un intérêt très limité s'il en est) et qui le trompe avec des loup(s)-garous (où sont les S??). Ca doit être parce que tu n'es pas receptive au style de l'auteur plutôt ;)

petite fleur a dit…

Alors maintenant je suis débile ? C'est pas mieux :-)
Ceci dit, je note que tu connais bien beaucoup l'histoire de Twilight, Pascal !!!

pascal a dit…

non moi je connais l'histoire de Harlequin Twilight. D'ailleurs ce serait une nouvelle collection que j'aimerais fonder: des histoires d'amour à l'eau de rose avec des vampires, des loups-garous, des zombis dedans... Ca pourrait marcher non?

Marie a dit…

Idem pour moi : Je l'ai lu lorsque j'étais ado.
J'avais aimé, je me souviens des circonstances et de l'essentiel de l'histoire... mais j'ai oublié le dénouement !!!

petite fleur a dit…

Je me sens seule à n'en avoir jamais entendu parler avant qu'on ne me le mette dans les mains :-)

Cannibale lectrice a dit…

Moi aussi je l'ai lu quand j'étais au lycée et j'en garde plutôt un bon souvenir mais peut-être qu'en le relisant, je ne sais pas... Avec le temps on n'a pas forcément la même sensibilité.

hildebald a dit…

oh moi jai adoré et je l'ai lu récemment! j'adore les trucs bizarres et un peu science fiction...mais je pense que comme pour bcp de lectures, on apprécie selon la période a laquelle on lit le livre.
et aussi...lorsque c'est chaudement recommandé, on est souvent déçu

petite fleur a dit…

Le concept me plaisait, c'est juste que certains points ne sont pas expliqués et d'autres insuffisamment.

Cachou a dit…

Pour avoir fait la lecture à deux moments, je peux te dire que je l'ai adoré quand j'avais 16 ans, et détesté (mais vraiment) à 26 ans (j'en ai parlé sur mon blog). J'ai trouvé ce livre plutôt sexiste et trop facile au final lors de ma deuxième lecture alors que je l'avais trouvé marquant et incroyable à ma première. C'est en effet le genre de livre qu'il est préférable de lire quand on est adolescent.