ShareThis

01 novembre 2009

La voix [Arnaldur Indridason]

L'auteur : Je vous ai déjà parlé d'Arnaldur Indridason, écrivain islandais faisant souffler un vent de renouveau sur le polar, ici.
Voici son troisième roman, mettant en scène le commissaire Sveinsson, après La femme en vert et La cité des jarres.

L'histoire : Mauvaise publicité pour l'hôtel de luxe envahi par les touristes ! Le pantalon sur les chevilles, le Père Noël est retrouvé assassiné dans un sordide cagibi juste avant le traditionnel goûter d'enfants. La direction impose la discrétion, mais le commissaire Erlendur Sveinsson ne l'entend pas de cette oreille. Déprimé, assailli par des souvenirs d'enfance douloureux, il s'installe dans l'hôtel et en fouille obstinément les moindres recoins...

Mon avis : Toujours aussi efficace ! Que vous dire de plus ? Toujours ce vent de fraîcheur si dépaysant, plusieurs histoires qui s'entremêlent (l'histoire du petit chanteur, l'enquête du meurtre du Père Noël, l'ancienne enquête d'un père battant son fils), le commissaire se découvre petit à petit (on reprend son histoire avec sa fille là où on l'avait laissée dans l'épisode précédent de La femme en vert , on lui découvre des sentiments tendres pour une dame, on découvre un peu plus de son enfance qui explique son caractère tourmenté). Si je reconnais une préférence pour le sujet de La femme en vert, je ne suis absolument pas déçue par celui-ci et ne peux que vous le recommander !

Objectif PAL : -11

13 commentaires :

Ankya a dit…

Je ne connais que la femme en vert de cet auteur. J'ai un peu de mal avec les policiers genre "cold case", où on doit repartir 20 ans en arrière pour résoudre une enquête. Celui-ci n'a pas l'air d'être un retour dans le passé.

TOn objectif PAL avance :)

petite fleur a dit…

Il y a là aussi des flash backs, mais qui ne font qu'expliquer ce que les personnages racontent. Moins "retour dans le passé" que La femme en vert donc.

Oui,ça avance, doucement mais surement. Surtout si j'arrive à ne pas acheter de nouveaux livres :-)

Ys a dit…

C'est exactement à ce tome que j'en suis, faudrait que je le lise à Noël, tiens...

Michel a dit…

Encore un bon cru nordique !

petite fleur a dit…

@ Ys et Michel : oui, un bon livre, bien pour lire à Noël, si l'assassinat d'un Père Noël ne te sape pas trop le moral :-)
En tout cas, de tels polars montrent qu'on peut faire bien et efficace sans tomber dans le gore ou le trash.

Ori a dit…

K'ai beaucoup aimé aussi, je lui ai trouvé un petit côté comique sympa!

petite fleur a dit…

C'est vrai,tu as raison, et j'ai oublié de le préciser : ce tome n'est pas dénué d'humour, même si un peu grinçant des fois. Le regard que porte Erlendur sur lui-même est lucide et prête à sourire.

Soie a dit…

Bonjour,
Merci pour tes messages. :-)
Je note cet auteur, cela me donnera l'occasion d'avoir un aperçu de la littérature islandaise.

petite fleur a dit…

Et je lirai ton avis avec intérêt !

Hermione a dit…

Je suis à la recherche d'un bon polar/série policière! Ton billet m'a mis l'eau à la bouche, bien que je n'ai pas eu de bonnes expériences avec certains auteurs de polar scandinaves...

petite fleur a dit…

Ah. Je m'en vais de ce pas voir sur ton blog quels auteurs t'ont déçue. Ca m'évitera des déceptions à moi aussi :-)

Neph a dit…

Décidément, tout le monde aime La Femme en vert ! En ce qui me concerne, je me suis arrêtée après le premier... Il faudra que je m'y remette !

petite fleur a dit…

Pour ma part, je n'ai pas lu le premier, je me suis contentée de le voir au ciné. C'est comme ça que j'ai découvert Indridason d'ailleurs.