ShareThis

27 mars 2010

Éveil [Robert J. Sawyer]

L'auteur : Robert J. Sawyer est un écrivain canadien né en avril 1960.

Il a reçu le prix Nébula du meilleur roman en 1995 avec Expérience terminale.

L'histoire : Caitlin, seize ans, jolie, enjouée, surdouée (surtout en maths), est aveugle de naissance. Mais elle est capable de surfer sur la Toile mieux que personne grâce à quelques interfaces et logiciels adaptés. Elle peut retracer dans sa mémoire les itinéraires les plus compliqués qu'elle a empruntés. Elle a la Toile en tête.
Ses yeux et ses centres optiques sont parfaits. Mais quelque chose dans son nerf optique transmet mal l'information.
Lorsque le professeur Kuroda, spécialiste japonais, lui propose d'essayer une prothèse qui y remédiera, elle saute de joie. Voir enfin...
Cependant, ce qu'elle découvre avec son implant est déconcertant. Elle ne voit pas le monde mais un réseau de lignes brillantes.
La Toile, le Web. Le World Wide Web.
Et tapi dans la Toile, quelque chose - quelqu'un - guette et tente d'entrer en contact avec elle. Une Intelligence. Non humaine.

Mon avis : Eveil est un livre de science fiction qui pourrait se passer presque de nos jours. C'est amusant de voir des outils tels que Google ou LiveJournal apparaître dans un livre d'anticipation alors qu'ils nous sont contemporains (l'auteur n'a pas vu venir la vague Facebook ou Twitter :)). Il s'agit ici du premier tome d'une trilogie et le récit met, du coup, un peu de temps à se mettre en place.
La trame principale tient à l'histoire de Caitlin, entrecoupée par des intermèdes se déroulant en Chine ou dans un laboratoire travaillant sur la communication entre primates et humains et surtout par des passages un peu étranges. On comprend assez rapidement que ces passages décrivent les pseudo-pensées de la fameuse entité, mais j'étais un peu perplexe parce que l'auteur met des mots sur quelque chose qui n'est pas censé être capable de penser avec des mots. Ok je suis tatillon...
Ces histoires dans l'histoire servent à mettre en place progressivement les concepts approchés par l'auteur, entre science et philosophie, de manière assez vulgarisée malgré tout: la naissance et l'évolution de la conscience humaine, du langage, de la communication, de la connaissance chez les hommes et ce que le web change dans tout ça etc. L'auteur utilise beaucoup de références scientifiques et de livres réels pour étayer ses arguments.
Toutefois, l'ensemble est assez linéaire. Pour moi qui suis un fan de SF assez dure et complexe, j'ai un léger goût d'inachevé et j'aurais aimé aller plus loin.
De plus, je sors de la lecture d'un livre dans le genre beaucoup plus tortueux et ambitieux à mon goût, Rainbows End de Vernor Vinge et j'avoue que là, j'ai eu l'impression de lire un livre version simplifiée mais c'est un avis très personnel.
N'empêche, l'ensemble est plutôt intéressant et contemporain. De nombreuses pistes sont ouvertes, des récits sont commencés et laissés en plan et je me demande vraiment où tout ça va aller... mince, j'ai envie de connaître la suite et il va falloir patienter !

Merci à BoB et aux éditions Robert Laffont pour cette découverte !

signé Gruikman

2 commentaires :

Brize a dit…

J'ai lu "Rainbows End" à sa sortie et je suis d'accord avec toi : "éveil" (au moins pour le moment) ne lutte pas dans la même catégorie. Mais tout ce qu'il raconte est bien vu et son caractère abordable devrait lui permettre de conquérir un lectorat pas forcément fan du genre.

gruikman a dit…

Assez d'accord avec toi sur le côté abordable qui permettra d'ouvrir à un lectorat moins fan de SF. C'est aussi pour ça que je suis curieux de la suite pour savoir si ça monte en puissance ou alors si ça reste dans la même veine gentillette. Je devrais peut-être faire une revue de rainbows end parce qu'au final ce livre est très très intéressant.