ShareThis

17 mai 2010

Maléfices [Maxime Chattam]

L'auteur : Maxime Chattam est le pseudonyme de Maxime Drouot, romancier français, spécialisé dans le thriller, né en février 1976 à Herblay. Durant son enfance, il fait de fréquents séjours aux États-Unis, notamment à Portland où se déroule son premier roman Le cinquième règne.
Maléfices fait partie de la trilogie du mal avec L'âme du mal (Grand prix Sang d'Encre en 2002) et In Tenebris.

L'histoire : Portland est sous le choc. Un criminel s'introduit dans les maisons pour y déposer des araignées parmi les plus dangereuses au monde. Les unes après les autres, les familles comptent leurs blessés, leurs morts. Dans le même temps, on découvre dans la forêt des corps de femmes entièrement momifiés dans de la soie d'araignée. Les victimes sont vidées de leurs organes, comme aspirées. Les rumeurs les plus folles se propagent...
Joshua Brolin et Annabel O'Donnel s'immiscent dans l'enquête. L'ex-profiler du FBI et la détective new-yorkaise vont entrer dans la toile et faire face à l'impensable. Quel est ce monstre, qu'on surnomme bientôt Arachné, et dont les empreintes sont celles de personnes disparues ? Comment fait-il pour entrer chez ses victimes sans jamais être vu, sans effraction, et enlever ses proies en pleine nuit au nez et à la barbe de toute la famille ? Peu à peu, on commence à murmurer le pire. Et s'il n'était pas humain ?

Mon avis : Je termine ici la trilogie du mal, que j'avais débuté avec le deuxième volet, In Tenebris. Pas de souci sur l'ordre, qu'il soit respecté ou non, les histoires se comprennent tout à fait et sont assez indépendantes. On y croise 3 tueurs en série très différents : la famille comme créatrice d'un tueur en série dans L'âme du mal, la société de consommation dans In Tenebris et ici, toujours en atteignant le fond de l'horreur, les dernières pages sont comme une lueur d'espoir.
Pour les amateurs de polars américains, rien de bien nouveau. Maxime Chattam sait parfaitement utiliser ces ficelles : de courts chapitres qui permettent une tension constante, des rebondissements, un attachement au héros que l'on sent fort mais vulnérable. Tout cela respire la construction faite pour le cinéma.
Mais c'est terriblement efficace. Une fois plongée dans ce monde, je n'ai pas pu lâcher le livre. L'atmosphère oscille entre oppression lors de la découverte des corps, ou lorsque la Chose pense, et intimité lorsque les personnages sont au repos ou à la recherche d'éléments permettant l'avancée de l'enquête. Aucune piste n'est écartée, et la solution n'est pas évidente : le monde est réellement fouillé et bien construit, emportant le lecteur sur de fausses pistes avant de le remettre sur le droit chemin. Le héro cherche, tâtonne, n'a rien de parfait ni de particulièrement sexy (on s'attache surtout à son aura funeste qu'il semble porter partout avec lui) bien qu'il soit remarquable. Il n'y a pas tellement de caricature du personnage : aucun flic véreux ou incompétent, que des êtres humains faisant ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont. La seule caricature pourrait venir de la présentation du tueur en série, mais il est difficile de l'éviter de part la construction narrative qui nous met dans sa tête justement lorsqu'il est en mode "tueur haineux".
Un roman terriblement efficace donc, et pour le coup un vrai thriller.

Une lecture commune avec Laure !

Objectif PAL : -49

9 commentaires :

alinea a dit…

je ne connais pas mais cela me tente.

Manu a dit…

J'ai lu les deux premiers tomes de cette trilogie mais je n'arrive pas à me décider pour celui-ci, pourtant dans ma PAL. C'est l'histoire d'araignée qui me freine ! Cela dit, tu me pousses à l'en sortir

laure a dit…

Encore un très bon Chattam .. il me reste encore In tenebris mais c'est pour bientôt.
Merci pour cette lecture commune c'est quand tu veux pour une autre.

Angie a dit…

J'ai découvert Chattam avec cette trilogie du mal et j'avais tout de suite accroché à l'ambiance de ces bouquins.

Je ne peux que vous conseiller ces autres bouquins (hors la promesse des ténèbres, la théorie Gaia et Carnages que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire)

En ce moment, je suis en attente de l'anthologie qu'il doit écrire avec les auteurs de la ligfue de l'imaginaire !

Bonnes lectures à tous !

La chèvre grise a dit…

@ Alinea : une trilogie bien fichue effectivement !

@ Manu : j'aurais eu les mêmes craintes que toi, n'étant pas vraiment fan des araignées (sauf quand elles ont pris un coup de tatane sur la tête). Mais là, franchement, non, sans problème.

@ Laure : je file lire ton avis !

@ Angie : je n'ai pas eu l'occasion de lire autre chose de lui, mais un jour, peut être...

Alex-Mot-à-Mots a dit…

Des thrillers efficaces, c'est sûr.

Lilibook a dit…

Je n'ai que L'âme du mal dans ma pal. et donc si ça me plaît, oui, pourquoi pas poursuivre avec les 2 autres dont celui-ci.

Marie a dit…

J'ai ce livre dans ma pal. Il faudrait que je me décide enfin à le lire...

pom' a dit…

cette trilogie est ce qu'il a fait de meilleur