ShareThis

03 février 2012

Cartes sur table [Agatha Christie]

Roman d'Agatha Christie paru en 1936 et mettant en scène Hercule Poirot.

L'histoire : Mr Shaitana est un bien étrange personnage : une longue figure, une moustache gominée et des sourcils en accents circonflexes accentuent son air de Méphisto. Et Mr Shaitana, véritablement diabolique, s’est plu à convier à diner huit hôtes triés sur le volet : quatre spécialistes du crime et quatre autres personnes, à ses dires, des criminels, assez habiles pour ne s’être jamais fait pincer. Mais il ne faut pas trop jouer avec le feu, fût-on le diable ou presque. Au cours de la partie de bridge qui prolongera cette extravagante soirée, le rictus démoniaque de Mr Shaitana s’effacera définitivement. On ne laisse jamais traîner d’armes potentielles en présence d’aussi éminents spécialistes !

Mon avis : Une fois n’est pas coutume, je n’ai pas apprécié ma lecture. En grande partie à cause des références permanentes au bridge, jeu dont je ne comprends absolument rien. Alors forcément, quand Hercule Poirot décide de trouver la solution de l’énigme dans le jeu des 4 suspects, ça se corse pour moi.
Mais revenons au début. Mr Shaitana réunit au cours d’un dîner 4 fins limiers et 4 personnes qu’il soupçonne être coupables de meurtre. Après avoir joué au bridge, Mr Shaitana est découvert mort : lequel des 4 potentiels coupables est responsable ? Chacun des 4 limiers, parmi lesquels Poirot bien sûr mais également Ariadne Oliver, double d’Agatha Christie, cherche. Il faudra fouiller dans le passé de chacun pour trouver la réponse.
C’est habituel, chez Poirot, il pose des questions qui ne semblent avoir aucun rapport avec le problème, mais dont lui seul comprend l’importance et la portée réelle des réponses qui sont apportées. Il va donc chercher le caractère des protagonistes dans leur jeu, et faire activement fonctionner ses petites cellules grises pour y lire les actions de chacun. Qui a pu être perturbé dans son jeu ou dans sa vision de la scène du crime ? Nous ne suivons pas que Poirot, mais également Miss Oliver et le superintendant Battle, chacun cherchant la réponse.
L’auteur nous cache certaines actions de ses personnages et ainsi nous surprend à chaque révélation. Malgré l’avertissement en début d’ouvrage, le lecteur ne peut s’empêcher de soupçonner, à tour de rôle, chaque suspect. Avant d’être ré-aiguillonné d’un « Ah mais en fait, non, ce n’est pas lui ». Procédé classique.
Comme je le disais plus haut, je n’ai rien compris aux passages sur le bridge. Mais je n’ai pas trouvé les personnages particulièrement intéressants : trop de situations totalement distinctes, trop d’enquêteurs pour qu’on puisse s’attacher.

Ce roman correspond à la catégorie Sport / Loisir du challenge Petit Bac 2012 d'Enna.

mais aussi du challenge organisé par George.

On clique sur les logos pour en savoir plus !

1 commentaires :

Soie a dit…

J'ai bien aimé. Je ne joue pas au bridge et c'est vrai que j'ai du occulter certains passage. Par contre j'adore jouer aux cartes et l'atmosphère m'a plu. Les personnages ne sont pas spécialement sympathiques, la moitié sont des meurtriers.
Quels sont tes romans préférés chez cet auteur ?