ShareThis

25 avril 2012

Viens plus près [Sara Gran]

L’auteur : Née en 1971, Sara Gran est une romancière américaine. Viens plus près est son second roman.

L'histoire : Amanda a tout pour être heureuse : un mari qu’elle aime, un métier qui la comble, un appartement sublime. Une vie parfaite. Par bouffées, dans un état second, elle se met peu à peu à réaliser ses désirs les plus enfouis, à donner libre cours à des pulsions destructrices. Est-elle possédée ? Cherche-t-elle inconsciemment une libération ? La descente aux enfers à parfois un goût de paradis…

Mon avis : Voici une lecture facile dans laquelle le lecteur est vite plongé. Quelques notes d’humour rendent Amanda sympathique : elle est certes amoureuse de son mari, mais lucide également sur leur vie conjugale. Tout n’est pas toujours rose, chacun a des défauts. Dans l’ensemble pourtant, ils sont heureux ensemble.
Tout va commencer par un bruit dans l’appartement, énervant. Puis des rêves étranges et dérangeants, des pertes de conscience, une intolérance à tout défaut de son mari, avant d’avoir des pulsions sexuelles ou destructrices. Petit à petit, l’univers devient plus sombre. Amanda est possédée, elle en est sure. Jusqu’aux ¾ du livre, le lecteur n’a d’ailleurs guère de raison d’en douter comme nous suivons exclusivement les pensées et les actes de la jeune femme. Ce n’est que lorsque l’auteur donne à voir certaines réactions d’autres personnages qu’on se demande si elle n’est pas tout simplement folle.
Le souci, c’est que la construction est plate : aucune surprise, une succession d’anecdotes que nous raconte Amanda est sensée plonger le lecteur dans une angoisse grandissante, alors qu’en fait il est laissé à distance, observateur neutre et peu touché. Pas de suspens. Peu d’empathie pour Amanda également, qui a des réactions bien étonnantes parfois (ne pas s’inquiéter plus que ça d’une perte de consciente d’une heure…). Un gros manque d’ambiance en fait, c'est cela le plus frappant. Et cela vient certainement de la construction : on s'attend à un climax qui n'arrive jamais. Quant à la fin, elle est du même niveau que le reste de l'histoire, plate.

Et comment ne pas le comparer à un Robe de marié, d’un bien meilleur niveau ?

4 commentaires :

cathulu a dit…

ma LAL te remercie car, vu les éloges lus dans la presse,n j'étais tentée!:)

Stephie a dit…

Je me suis sacrément ennuyée...

Alex Mot-à-Mots a dit…

Il me semblait déjà avoir lu des avis pas très bons. Tu confirmes.

Petite Fleur a dit…

@ cathulu : je l'avais vu sur quelques blogs, c'est pour ça que je l'avais noté. Mais franchement, autant lire "Robe de marié" si tu ne l'as pas fait. C'est bien bien meilleur. Ou encore "Comme ton ombre" d'Elizabeth Haynes.

@ Stephie : je n'ai pas trop eu le temps, car le livre est assez court. Mais bon, ça ne casse pas trois pattes à un canard.

@ Alex Mot-à Mots : tout à fait !