ShareThis

08 décembre 2012

Demain j'arrête ! [Gilles Legardinier]

L'auteur : Gilles Legardinier est un scénariste et écrivain français, né en 1965.

L’histoire : Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu - obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis : Bien évidemment la couverture et les avis élogieux ne sont pas pour rien dans mon choix de lecture de ce roman. Et, autant le dire tout de suite, même si ma lecture fut dans l’ensemble agréable, je n’ai pas été transportée.
Déjà, Julie a un comportement bien trop différent du commun des mortels pour pouvoir tout de suite ressentir de l’empathie. Le rythme qui ne décolle pas n’aide pas lui non plus à s’impliquer dans la lecture. Il faudra attendre de ressentir enfin ce fameux mystère qui entoure Ric le voisin pour être un peu plus impliquée dans cette lecture. En attendant ce moment, il y a beaucoup de longueurs qui ne prendront toutes leur signification qu’à la toute fin du roman, comme cette invitation au concert. D’autant que la relation Ric – Julie nous est présentée à sens unique. Ric ne témoigne guère d’un grand engouement pour la demoiselle, en dehors de certaines répliques qui arrivent du coup un peu comme un cheveu sur la soupe (la déclaration d’amour devant les parents, alors qu’ils se sont à peine embrassés).
Des personnages très caricaturaux donc, mais pour qui j’ai éprouvé une forme de tendresse. On se surprend à être vraiment amusée par une situation décrite ou une réplique. Au fur et à mesure de sa remise en question, Julie devient attachante. Si l’invraisemblance de certaines situations est parfois amusante (la sortie de XAV-1), d’autres fois elle nuit au récit (la visite dans la propriété des Debreuil). Les réflexions de la jeune fille ne sont pas inintéressantes et ont tendance à nous rappeler l’importance de la vie et de ce qu’on en fait. Son éclairage sur sa relation aux autres nous pousse nous aussi à regarder, à s’impliquer dans la vie de quartier, voir si on n’aurait pas autour de soi une seconde famille. Un petit gout de nostalgie, car dans mon quartier, ce n’est pas vraiment le cas.

4 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'hésite encore à le lire, un "je ne sais quoi" me retiens.

Neph a dit…

C'est vrai qu'elle a l'air un peu farfelue, cette Julie ! Décidément, la couverture me bloque, moi :)

Loesha a dit…

Un petit côté Amélie Poulain non ?
En tout cas la couverture est top, je confirme ! Je veux le même à la maison :)

Lilibook a dit…

Je l'avais inscrit à ma lal, je le lirai certainement mais sans précipitation ;-)
Il me tente assez