ShareThis

15 janvier 2013

Le sang du rock, tome 1 : wicked game [Jeri Smith Ready]

L’auteur : Jeri Smith Ready est une romancière américaine.

L’histoire : Ciara a accepté un stage dans une station de radio locale dont les émissions nocturnes semblent provenir d’un autre espace-temps. Le secret des DJ : ce sont des vampires, à tout jamais retenus à l’époque à laquelle ils ont été convertis. Mais le rachat de l’entreprise met ces derniers en danger. Sans la station, et le lien qui les unit à leurs différentes époques, ils sont condamnés à se transformer en stupides fantômes du passé. Et Ciara ne tolère pas du tout cette politique de rachat…

Mon avis : Un besoin d’une lecture légère m’a fait ouvrir ce livre. Et pffffff, que dire… Il y a pourtant de bonnes idées : une héroïne qui cherche la rédemption de ses arnaques, des vampires assez humains mais qui développent des troubles obsessionnels pour contrôler ce présent qui les perturbe, absolument pas charismatiques pour deux sous. Mais que de complications autour d’une histoire bien trop simplette au final. Pourquoi faire une fixette sur la prononciation du prénom du personnage principal Ciara qui se prononce [Kira] ? Pourquoi tourner autour du pot de la relation entre elle et Shane tout ça pour les faire tomber dans les bras l’un de l’autre comme un cheveu dans la soupe ? Le personnage de Regina, empêcheuse de tourner en rond, qui disparaît totalement sur la fin du roman ? Les personnages secondaires sont uniquement survolés, le Contrôle, sorte d’organisation veillant au bon comportement des vampires dans la société humaine, ne fait que servir d’épouvantail sans être détaillé.
J’ai vu beaucoup de personnes dire que l’avantage de ce roman était qu’il sortait des schémas habituels de la bit lit. Comme je suis loin d’être une experte, je ne m’avancerai pas sur la question. Par contre, je peux dire que tout cela m’a semblé facile, évident, attendu. J’attendais quelque chose d’original, le début semble tenir cette promesse, avant que, rapidement, je sois à la limite de l’ennui. Tout est très vite cliché et il n’y a guère de rebondissements. Ajoutons à cela quelques maladresses parfois dans la narration et les dialogues qui ont fait que je me suis retrouvée 2 ou 3 fois à devoir relire le paragraphe à la recherche d’un élément que j’aurais loupé.
Cette lecture ne me laissera pas un grand souvenir.

1 commentaires :

pom' a dit…

c'est une lecture détente, elle s"oublie vite