ShareThis

29 janvier 2013

Les tuniques bleues : Dent pour dent [Lambil et Cauvin]

Je vous avais déjà présenté Lambil et Raoul Cauvin avec leur travail sur les séries Les tuniques bleues. Voici aujourd'hui la 74e histoire et le 56e album des aventures du sergent Chesterfield et du caporal Blutch.

L'histoire : À rancunier, rancunier et demi : Blutch n’est pas sûr d’avoir le dernier mot ! La carrière de Chesterfield dans l’armée, c’est fini ! Terminées les charges héroïques et les querelles avec Blutch, il doit retourner à la vie civile pour épouser… la mère de sa fille. Chesterfield père, personne ne s’y attendait, surtout pas lui. Mais rien ne dit qu’il est arrivé au bout de ses surprises, et nous non plus !

Mon avis : Qu’il est bon de retrouver nos deux bleus dans une histoire un peu plus convaincante que les derniers épisodes, assez décevants il faut bien l’avouer. Peut-être simplement parce qu’elle touche directement le sergent Chesterfield ? Mais reconnaissons que ce qui était alléchant sur la couverture ne représente que bien peu de place : 3 planches au grand maximum. Le lecteur se sentira donc un peu floué alors qu’il attendait des retrouvailles avec Charlotte assez mouvementées. On retrouve toujours l'ambiance à couteaux tirés entre le sergent et le caporal, les dessins si simples et pourtant si prenants, qui font mouches à chaque fois pour traduire l'état d'esprit des personnages.
Pourtant, il serait peut-être temps que les auteurs arrêtent la série en beauté. 56 albums c’est déjà énorme et les fans de la première heure ne peuvent qu’être déçus de ce qui arrive désormais aux personnages qu’on a pourtant adorés. La série s’embourbe et c’est dommage. C’est bien compréhensible pourtant. Après 44 ans de bons et loyaux services, le couple Blutch-Chesterfield ne nous surpend plus guère. Si je suis toujours fan inconditionnelle du dessin de Lambil, les scénarios concoctés par Cauvin sont loin de me convaincre et je me pose de plus en plus de question sur mon investissement pour les prochains opus. Affaire à suivre donc...

Mais pour ceux qui ne connaissent pas, je conseille très très fortement cette série : les tout premiers sont vraiment très bons !