ShareThis

08 juillet 2013

Le vieux qui lisait des romans d'amour [Luis Sepúlveda]

L'auteur : Luis Sepúlveda est un écrivain chilien né en octobre 1949. Le vieux qui lisait des romans d'amour est son premier roman.

L'histoire : Lorsque les habitants d'El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils n'hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d'amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie même est aujourd'hui menacée.

Mon avis : Ce cours roman, de 120 pages environ, fait bien ressortir l'engagement écologique de son auteur. Plus que le personnage du vieux, Antonio José Bolivar, le véritable personnage principal est cette jungle amazonienne et toute la faune qui la peuple, autant les animaux que ces peuples premiers que sont les Shuars. Ils vivent au cœur de la forêt, en respectant la nature qui les entoure. Bien loin de la mentalité des colons et autres chercheurs d'or qui affluent sur l'aval du fleuve, qui ne cherchent qu'à détruire pour s'enrichir, sans comprendre un instant l'importance de l'équilibre de la nature. Il faut apprendre l'autre, apprendre à le respecter, même s'il faut, pour sa propre survie, le mettre à mort. C'est pourquoi Antonio José Bolivar ne va pas aller tout sourire (de son dentier) à la chasse à l'ocelot. Car il comprend pourquoi cette femelle est dangereuse, quelle est sa souffrance face à la perte de ses petits et de son compagnon.
Le style est là pour nous plonger à la fois dans l'histoire et dans la réflexion. De jolies phrases poétiques viennent de ci de là parsemer notre lecture et nous faire les relire une ou deux fois. Le message est peut être simple et déjà vu, mais abordé avec délicatesse. Et une piqûre de rappel ne fait pas de mal.
Et puis, au delà de toutes ces considérations, on ne peut qu'être touchée, en tant que lectrice vorace, par ce vieil homme qui ne souhaite qu'une chose : la tranquillité pour lire les romans d'amour qui le touche tant.

5 commentaires :

Kllouche a dit…

Je me souviens l'avoir lu au lycée et l'avoir adoré. C'est effectivement un très beau roman !

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'en garde un excellent souvenir de lecture.

Loesha a dit…

J'avais vu le film il y a quelques années et je l'avais bien aimé... même si je ne me souviens plus trop de l'histoire. A mettre dans ma PAL donc (encore !!!)

Le Chat du Cheshire a dit…

Très bien écrit, intense, j'aurais souhaité qu'il soit plus long :) !

Leiloona a dit…

Un si petit livre si fort, si prenant. j'adore le lire et le relire.