ShareThis

15 octobre 2013

Replay [Ken Grimwood]

L'auteur : Né en février 1944 et mort en juin 2003, Ken Grimwood est un auteur américain. En 1988, il reçoit le World Fantasy Award pour Replay.

L'histoire : A 43 ans, Jeff Winston meurt subitement d'une crise cardiaque, laissant derrière lui une vie médiocre et un mariage à la dérive. Quelle n'est pas sa stupeur lorsqu'il se réveille... dans sa chambre d'étudiant, âgé de 18 ans. Dans le passé, sa vie recommence comme avant. Sauf qu'il a gardé le souvenir de sa précédente existence...
Qui n'a jamais rêvé de pouvoir revivre son passé fort de son expérience d'aujourd'hui ?

Mon avis : Ce livre est étrange. Présenté comme un thriller fantastique, ce livre n'a en fait pas grand chose à voir avec de la science-fiction, en dehors du ressort utilisé, celui d'une boucle temporelle. Celle-ci pousse le personnage principal à revivre, cycle après cycle (appelés replay) une période allant entre 18 ans et 43 ans. Jeff va découvrir alors le sens de la vie. Car, il a beau essayer, même s'il connait les événements à venir, il ne peut pas tous les contrôler et les modifier. Il n'a de contrôle que sur sa propre vie. A chaque replay, il comprend un peu plus qu'il ne doit pas regarder en arrière mais profiter de chaque instant, à fond, sans présupposer du futur. Si chacun fait des erreurs, il faut en apprendre, mais pas les porter avec soi dans l'avenir. Mais pourtant, il ne faut pas rester bloqué, avoir peur d'avancer. Il n'y a pas forcément de bon ou de mauvais choix. Le seul mauvais choix serait de ne pas en faire. A force de replay, Jeff va se trouver et s'ouvrir aux autres. Cela ira en traversant un bon nombre de douleurs et d'angoisses.
Tout cela constitue une bonne piqûre de rappel pour nous rappeler d'apprécier la vie car nous ne savons pas de quoi demain sera fait.
Soit. Mais, car vous vous doutez qu'il y a un mais, le roman s'enlise et ne va pas assez loin dans la réflexion. Clichés, moralismes et bons sentiments. Ajoutons un petit côté mièvre avec cette recherche perpétuelle de l'amour, que Jeff n'obtiendra ni par l'argent ni par la recherche de partenaires toujours diamétralement opposées. Il finira en aimant tout le monde. Un peu agaçant.

6 commentaires :

Nane a dit…

Il me tentait, mais finalement... après ta critique, un peu moins! D'autres priorités dans ma PAL!

Alex Mot-à-Mots a dit…

Même pas de play pour moi, alors.

Neph a dit…

On me l'a beaucoup conseillé, mais il me fait moins envie, d'un coup !

Cachou a dit…

Ca fait des années qu'il traîne dans ma bibliothèque et je ne l'ai jamais tenté. J'ai dû avoir l'intuition de ce que tu as dit ici et qui est typiquement le genre de truc qui me ferait décrocher du livre. Noté donc ^_^.

Nelfe a dit…

C'est un roman que j'ai envie de lire depuis longtemps.
Tu n'as pas été complètement séduite mais je le tenterai tout de même :)

Petite Fleur a dit…

@ all : que celles qui l'ont dans leur PAL le tentent, on pourra en discuter comme ça. Ce serait dommage de passer à côté de ce roman dont tout le monde parle. Même si, encore une fois, j'ai du mal à comprendre qu'on en fasse une montagne pareille.