ShareThis

05 mars 2014

Fontaine Stravinsky

Aujourd’hui, je vais vous présenter la fontaine Stravinsky, ou fontaine des automates. Elle a été commandée par la mairie de Paris, le ministère de la culture et le centre Pompidou, et doit évoquer l’œuvre musicale du compositeur russe Stravinsky. Elle se situe sur une petite place, la place Igor Stravinsky, juste à droite du centre Pompidou, avec en fond l’église Saint-Merri. C’est un lieu très vivant, toujours entouré de promeneurs.
Fontaine Stravinsky, avec l'éléphant et en fond le cœur et le chapeau

De mon côté, je l’ai toujours appelée la fontaine Niki de Saint Phalle, puisque c’est cette artiste, avec la collaboration de Jean Tinguely, son mari, qui l’a réalisée en 1983. Tous deux étaient des artistes peintres et sculpteurs.
Fontaine Stravinsky, avec l'oiseau de feu et la tête de mort

La fontaine est composée d’un bassin rectangulaire et de 16 sculptures : 7 d’aluminium et d’acier peint en noir ainsi que des moteurs pour les sculptures signées Jean Tinguely ; 6 de Niki de Saint Phalle, en polyester armé de fibres de verre sur une structure en acier ; enfin, 3 sculptures sont des réalisations conjointes. L’éléphant, le renard, l’oiseau de feu, la sirène, l’amour, la clé de sol sont autant d’éléments qui rappellent l’œuvre du compositeur de musique.
Fontaine Stravinsky, avec la bouche et la clé de sol en fond

Si je n’aime pas tellement les sculptures en elles-mêmes, j’apprécie par contre l’aspect global de la fontaine, très colorée, qui évoque toujours le mouvement même lorsque les jets d’eau ne sont pas de la partie. Les jeux d’eau, lorsqu’ils fonctionnent, produisent des sons différents en fonction de la position du spectateur.

1 commentaires :

Manu a dit…

Je ne connaissais pas du tout. A voir lors d'un prochain voyage à Paris !