ShareThis

27 mars 2014

Visite des Invalides #3 : L'église Saint-Louis des Invalides

Troisième épisode de notre découverte des Invalides.

Saint-Louis-des-Invalides

L’église est une église cathédrale des armées, dont Bruant est l’architecte (comme pour l’hopital de la Pitié Salpétrière) initial, avant que la suite du travail ne soit confié à Hardouin-Mansart. Elle est très claire, sans couleur aux vitraux. Les drapeaux pris à l’ennemi pendant les combats y sont mis à l’honneur. Ceux exposés aujourd’hui datent du XIXe et XXe siècles, les plus anciens étant désormais précieusement conservés et on effectue une rotation sur les plus récents. Normalement, ils sont exposés jusqu’à ce qu’ils tombent en lambeaux pour marquer la supériorité du vainqueur sur le vaincu. Les drapeaux nazis ont été un temps exposés mais le public, ne connaissant pas la raison de l’exposition, était choqué, alors ils ont été retirés.

Drapeaux pris à l'ennemi dans Saint-Louis-des-Invalides

Sous l’église se trouve le caveau des gouverneurs. A l’époque de Louis XIV, ils étaient nommés à vie puis enterrés là. Aujourd’hui, ils exercent des mandats de 5 ans. On y trouve les tombes de Lariboisière, De Lattre de Tasigny ou encore Rouget de Lisle. Les plus vieilles ayant été profanées, ce sont des dalles portant les noms qui rappellent la mémoire de ces hommes. Il ne reste plus qu’une seule place, réservée au prochain gouverneur qui mourra dans l’exercice de ses fonctions. Des problèmes de sécurité en empêchent l'accès au visiteur pour l'instant.