ShareThis

01 octobre 2014

La vérité sur l'affaire Harry Québert [Joël Dicker]

L'auteur : Joël Dicker, né en juin 1985, est un écrivain suisse et attaché parlementaire. La vérité sur l’affaire Harry Québert est son deuxième roman. Il obtient le Grand prix du roman de l’Académie française en 2012, le prix Goncourt des lycéens et a fait partie de la sélection finale pour le Goncourt.

L'histoire :  À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Mon avis : Que dire sur ce roman qui n’ait pas déjà été dit ? Je ne vais pas être très originale, mais j’ai beaucoup aimé. Pourtant, j’étais un peu sur la réserve. D’abord parce que plus de 800 pages, tout de même. Ensuite parce que la blogosphère avait largement apprécié ce roman et qu’en général, du coup, j’en attends trop et je finis déçue.

Contrairement à ce qui se passe souvent, je suis cette fois assez d’accord avec l’avis de Bernard Pivot en 4e de couverture : une fois commencé, il est difficile de lâcher se roman, véritablement prenant. Car bien plus qu’un polar, c’est un roman d’ambiance sur une petite ville d’Amérique dans les années 70.

Le style est simple et clair, et les pages se dévorent. Certains reprocheront peut être quelques redites, mais à mon sens c’est la façon de narrer l’histoire qui veut ça et cela ne m’a absolument pas dérangée. Voire, je dirais que cela permet au lecteur de réfléchir à ce qui est écrit : est-ce la vérité ?

J’ai fortement pensé à deux romans : Le monde selon Garp (étudiant américain dans une petite université, qui cherche à devenir écrivain) et Lolita (amour interdit entre un professeur de littérature et une jeune fille). Effectivement, l’histoire en elle-même n’a rien de très originale et la construction, habile, mêlant enquête, flash backs et leçons d’écriture, se base sur des codes déjà bien établis. Mais tout cela est bien écrit et fonctionne diablement.

Au-delà de l’histoire, le plus intéressant est peut-être le rapport à l’écriture. Car malgré des répliques parfois plates et mièvres, notamment celles de Nola, le lecteur est vraiment happé, le poussant toujours davantage dans l’histoire, presque malgré lui. Et on se fait la réflexion que les mots ont vraiment une grande puissance et que c’est là tout l’art de l’écrivain.

Bref, pour faire court, j’ai vraiment beaucoup aimé !


La vérité sur l'affaire Harry Quebert, de Joël Dicker
De Fallois Poche
Avril 2014

18 commentaires :

Lelf a dit…

Ça me tente assez comme bouquin, avec les mélanges de narration et le côté entraînant :)

La chèvre grise a dit…

@ Lelf : Lance toi, tu verras bien. De mon côté, j'ai été étonnée de voir à quel point j'ai dévoré ce pavé.

Melleaurel a dit…

Je serais curieuse de le lire...je le note dans un coin ;)

Nanapomme a dit…

Malgré tous les avis que j'ai lu sur ce bouquin, c'est le premier qui me donne vraiment envie de le découvrir.

La chèvre grise a dit…

@ Melleaurel : ravie de te donner envie.

@ Nanapomme : ouuuh, c'est un sacré compliment que tu me fais là. Merci !

Clara a dit…

Je n'ai pas boudé mon plaisir même si plusieurs mois après ma lecture, il ne m'en reste pas grand chose...

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'avais bien aimé ce gros roman, également. Même si, comme Clara, il ne m'en reste pas grand chose quelques mois après.

Nane a dit…

Il me tente depuis sa sortie, mais son épaisseur me fait un peu peur... A tort apparemment!

La chèvre grise a dit…

@ Clara et Alex Mot-à-Mots : je ne sais pas s'il m'en restera grand chose d'ici quelques mois, mais déjà 1 mois après je m'en souviens bien.
Après c'est souvent que pour les romans d'ambiance je ne me souviens guère de l'histoire elle-même. Mais ça n'enlève rien à la qualité du roman.

@ Nane : je te le passerai alors. Tu arriveras peut être à le lire. Et franchement il est bien mieux passé que des romans bien plus courts mais indigestes !

Pauline a dit…

On m'a fortement conseillé de lire ce livre, ton billet fait que je vais le noter tout de suite! :D Merci bien!

pitiponks a dit…

Moi qui pensais passer mon chemin sur ce livre, tu m'as bien donné envie de le lire! Et ça tombe bien: mon papa vient de l'acheter! Il faudra que je lui pique ;-)

La chèvre grise a dit…

@pitiponks : je m'apprête bien à le prêter à mes parents et ensuite à ma cousine :) J'aime bien les livres qui font le tour de la famille !

Philisine Cave a dit…

Sympa mais sans plus en fait ! Je comprends que beaucoup l'aient aimé mais je ne l'ai pas trouvé exceptionnel. Bises

zarline a dit…

Je suis un peu comme Philisine. J'ai passé un bon moment, mais je n'ai pas totalement compris l'énorme engouement qu'il a suscité.

La chèvre grise a dit…

@ Philisine & Zarline : C'est vrai que parfois on se demande pourquoi autant de tapage médiatique autour d'un titre. J'avoue ne pas faire trop attention et justement éviter de lire un roman quand il fait le buzz. Celui-ci, je l'ai bien aimé. Après, était-ce le roman de l'année... Il faudrait pouvoir avoir lu tous les autres pour le dire :)

Karine:) a dit…

Tout le monde adore mais mes deux meilleures copines n'ont pas du tout aimé. du coup, j'ai un peu peur!

La chèvre grise a dit…

@ Karine : alors rejette toute influence et fais toi ton propre avis :)

Electra a dit…

J'ai aimé et détesté, un vrai page turner (bon j'ai trouvé qui étaient le ou les coupables avant la fin...) mais le niveau de français m'a laissé un peu sur le c....

Je lui ai quand même consacré un long billet et mes amies à qui je le prête l'ont beaucoup aimé. On l'oublie très vite, par contre.