ShareThis

04 mai 2015

Prenez soin du chien [J.M. Erre]

Ma première découverte d'un roman de J.M. Erre date de presque deux ans maintenant, avec le fameux Mystère Sherlock. J'avais tellement aimé que je m'étais précipité en librairie pour acheter Prenez soin du chien. Que je ne lis que maintenant...

L'histoire : Rue de la Doulce-Belette, Max Corneloup, auteur de romans-feuilletons, et Eugène Fluche, peintre sur coquilles d'oeuf, habitent en vis-à-vis. Chacun suspecte l'autre de l'épier. La méfiance règne, d'autant plus que le voisinage n'est pas spécialement sain d'esprit. Sans compter les commérages de Mme Ladoux, la gardienne... Quand un cadavre est découvert, c'est une véritable psychose qui s'installe. Seraient-ils allés trop loin ?

Mon avis : Vous savez maintenant combien j'aime les romans de Tom Sharpe. Et bien, il y a du Sharpe chez J.M. Erre ! En un peu moins trash, mais qui n'hésite pas non plus à charger sacrément ses personnages.

Prenez soin du chien est avant tout un roman humoristique. Qui s'avère également policier puisqu'il y a des disparitions et un coupable à chercher. Mais l'intérêt n'est pas forcément dans cette enquête. J'ai d'ailleurs assez vite soupçonné le semeur de zizanie. Non, l'intérêt est dans la plume de l'auteur pour croquer des personnages qui semblent à la base assez plan plan mais que le lecteur découvre finalement hauts en couleur. C'est que l’interaction de chacun avec les autres habitants des immeubles des 5 et 6 rue de la Doulce-Belette ne se fait pas sans heurts et une guerre larvée s'engage. Si je ne voudrais pour rien au monde de tels voisins chez moi, c'est avec grand plaisir que je les ai côtoyés pendant ma lecture : une concierge qui écrit à sa mère décédée depuis plus d'un an, une autre qui met bien trop en avant ses attraits, un peintre sur œufs, un réalisateur qui n'a jamais tenu de caméra, un écrivain de littérature porno, un autre de feuilleton radiophonique,... Même ce dernier, qui semblerait le plus sain d'esprit, devient rapidement un peu psychopathe sur les bords. En même temps, il y a de quoi !

Le rythme reste soutenu grâce à la construction du récit, fait d'extrait de journaux intimes, de lettres, de mail et d'articles de journaux. Par moment, un narrateur qu'on ne connait pas intervient, en italique, et laisse soupçonner la présence d'un personnage à double casquette. Comme un roman feuilleton justement. C'est aussi la magie de l'auteur que de faire une mise en abyme habilement menée.

C'est impertinent et drôle. Au point de vous faire rire seul(e) et de vous faire passer pour aussi taré(e) que les habitants de la rue de la Doulce-Belette. C'est une très bonne lecture !

Ce roman entre dans le challenge Petit Bac d'Enna, pour la catégorie Animal.


Prenez soin du chien, de J.M. Erre
Points
Juin 2007

4 commentaires :

keisha a dit…

Mon premier JM Erre, et je le relirais bien, tiens!

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'avais passé un bon moment, également.

La chèvre grise a dit…

@ Keisha : je viens de prêter à mon chef mon premier de l'auteur, "Le mystère Sherlock". Une très bonne entrée en matière qui donne envie d'en découvrir d'autres. On retrouve ici les mêmes ingrédients.

@ Alex Mot-à-Mots : ce sont des lectures distrayantes comme il nous en faut de temps en temps.

Lisa a dit…

Je ne connais pas du tout, mais je suis sûre que ça pourrait me plaire :)