ShareThis

17 juin 2015

Dernier parking avant la plage [Sophie Loubière]

L'auteur : Née en décembre 1966, Sophie Loubière est journaliste et productrice radio, notamment à France Inter.  Depuis 2010, elle se consacre à l'écriture.

L'histoire : Un adolescent disparait... Puis deux, puis trois... Certains sont retrouvés, d'autres non. Qui les enlève ? Pourquoi ? Que sont devenus ceux dont on n'a jamais retrouvé la trace et comment expliquer le silence prostré des rescapés surgis de nulle part ?

Mon avis : Si je vous dis « Dernier parking avant la plage » et Sophie Loubière, normalement vous pensez tout de suite à la radio France Inter. Car il s’agit d’une émission présentée par la dame et diffusée pendant les mois d’été jusqu’en 2005 avant de devenir « Parking de nuit » entre 21h et 22h de 2008 à 2010. C’est surtout de cette dernière version que je me souviens, pour l’ambiance assez surréaliste créée par ces bouts de textes et de musiques, que j’écoutais dans ma voiture, sur la route, de nuit.

Si je vous parle de cette émission, c’est que ce roman lui emprunte beaucoup. Été + voitures + textes courts+ musiques, tout y est. C’est d’ailleurs assez déroutant au début puisque Sophie Loubière propose de courts chapitres qui ne font pas plus de 3 pages. Ça ne laisse pas beaucoup de temps pour s’attacher à des personnages dont on ne sait pas grand-chose. Mais ils vont se dévoiler par petites touches et laisser apparaître leurs fêlures. J’ai eu un peu de mal au début à placer tous les protagonistes et à la fin, certains m’ont semblé en trop, mais dans l’ensemble les pièces s’emboitent parfaitement pour construire une histoire à l’ambiance particulière, mêlant gravité et douceur de vivre. La musique est apportée par la passion de François, veilleur de nuit qui passe ses veilles en écoutant des musiques de film et en faisant des mots croisés. Sa rencontre avec Catherine va le sortir de la coquille où il panse ses blessures. Et le lecteur commence à ressentir le rythme des animations proposées dans le VVF de Saint-Jean-de-Monts, dont Catherine lit le programme avec attention histoire d’occuper ses deux enfants.

Des adolescents, en mal de sensation, ont disparu. Les parents s’inquiètent. D’autant que certains ont été retrouvés mais se murent dans un silence traumatisé. Le décor est planté au mois de juillet, dans un village de vacances en Vendée. L’océan et la plage sont tout proches. Le soleil cuit la peau. Les corps s’alanguissent, les âmes se détendent et se laissent un peu aller. Des voitures sont volées pour aller faire des rodéos dans le sable. Pas de gore ni de sang, pas de violence insupportable. Un final assez vite deviné aussi.

On reste bien dans le registre d’un livre de plage distrayant. Ça ne me laissera pas un grand souvenir mais la lecture était tout de même agréable.

Dernier parking avant la plage, de Sophie Loubière
Folio
Octobre 2008

4 commentaires :

Sandrine a dit…

Je me souviens avec beaucoup de plaisir de "L'enfant aux cailloux" : super suspens.

Miss Alfie a dit…

Je l'ai acheté récemment. Je profiterai peut-être de l'été pour le lire alors !

Alex Mot-à-Mots a dit…

Idéal pour la plage, donc.

La chèvre grise a dit…

@ Sandrine : il faudrait que j'en essaie un autre de cette auteur. Celui-ci n'est pas son plus connu, peut être à juste titre.

@ Miss Alfie : je l'avais acheté il y a un an maintenant et parce qu'il se situait en Vendée. Alors oui, l'été est une période parfaite pour le découvrir.

@ Alex Mot-à-Mots : tout à fait.