ShareThis

26 septembre 2016

Code 93 [Olivier Norek]

Après avoir découvert la plume d'Olivier Norek dans Surtensions, c'est-à-dire le dernier tome des aventures du capitaine Coste, j'ai profité du salon Saint Maur en poche pour récupérer les deux premiers opus et les faire dédicacer. J'ai pu échanger quelques mots avec l'auteur, très charmant, qui m'a donné envie de me plonger rapidement dans ces premières aventures.

L'histoire : Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.

Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93" ?

Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

Mon avis : C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé l'équipe du capitaine Coste pour cette première aventure à les mettre en scène. Nous sommes sur un territoire que je connais assez, vivant pas très loin de ce département, mais dont on imagine pourtant assez mal le quotidien des flics qui déambulent dans ses rues. Et pourtant, l'auteur ne tombe pas dans le piège de personnages caricaturaux : les flics ne sont pas dépressifs (ce qui ne les empêchent pas de douter), ni alcooliques, ni drogués. Juste des individualités qui font corps dans une équipe et cherchent, avec leurs moyens, à rendre un peu de justice. Autour d'eux, la machine judiciaire montre aussi ses failles et les pourris ne sont pas toujours du côté qu'on imagine.

L'histoire est efficace, le suspense habilement mené pour tenir en haleine le lecteur. Elle commence avec une simple enquête sur deux meurtres bizarrement mis en scène qui vont révéler une manipulation d'État. J'ai aussi retrouvé cette authenticité qui rend le roman si addictif : rien de grandiloquent, pas de grosses courses poursuites ou d'action dans tous les sens. Juste des questions pour tenter d'y voir plus clair. Avec Coste, on prend les choses comme elles viennent, une par une, et on essaie d'en tirer le meilleur comme on peut. C'est peut être un poil moins audacieux que le troisième opus, mais c'est tout à fait pardonnable pour un premier tome.

Ça donne un très bon roman policier, que je conseille ! De mon côté, j'ai déjà le deuxième sur mes étagères.

Code 93, d'Olivier Norek
Pocket
Mai 2016

2 commentaires :

Kassyna a dit…

Je l'ai lu il y a peu et j'ai adoré !
Le second ne va pas tarder à rejoindre mes étagères !

Alex Mot-à-Mots a dit…

J'avais beaucoup aimé les deux premiers volets.