ShareThis

23 septembre 2016

Miss pas touche [Hubert & Kerascoët]

Les auteurs : Hubert, de son vrai nom Hubert Boulard, né en 1971 dans le Finistère, est coloriste et scénariste de bandes dessinées. Il se fait notamment connaître largement grâce à cette série en 4 tomes, Miss pas touche, avec le duo Kerascoët au dessin.

L'histoire : Paris, années 30. Deux sœurs, Agathe et Blanche, profitent pleinement de la vie. Une insouciance qui bascule du jour au lendemain après le drame qui entraîne la mort d'Agathe. Désemparée, Blanche n'a plus qu'une idée en tête : retrouver le meurtrier de sa sœur, quitte à fréquenter les lieux les plus improbables !

Mon avis : Comme vous le montre les photos de ce billet, j'ai lu ces 4 tomes en trois fois, après trois emprunts à la bibliothèque municipale.

Le premier album a été un vrai plaisir. Le dessin des Karascoët est dynamique et vif, collant à merveille au caractère de Blanche, jeune femme de chambre qui, pour venger sa sœur, décide de se faire embaucher dans un bordel. Innocente, elle réussit à trouver la seule place lui permettant de ne pas trop s'exposer : elle sera Miss Pas Touche. Entre le deuil de sa soeur, la découverte du monde de la prostitution, et son enquête pour découvrir le meurtrier d'Agathe, Blanche a fort à faire. Innocence, naïveté, étonnement... notre héroïne passe par beaucoup de sentiment.

C'est avec envie que je me suis précipitée sur les tomes 2 et 3. Si j'ai été tout aussi ravie du tome 2, j'ai bien senti qu'à la fin, c'est un cycle qui se finissait. L'histoire pourrait se terminer ici. Pourquoi avoir fait une suite ? Le tome 3 reste cependant bien fichu et on se demande ce que cache Antoine, le prétendant de Blanche, qui lui fait espérer une autre vie.
Planche Miss pas touche tome 3, page 9

J'ai été assez déçue par le quatrième et dernier tome. Le sujet est plus grave et très intéressant mais s'inscrit assez mal dans le fil des tomes précédents, tous centrés sur la maison close et ses pensionnaires. On perd le côté festif et décalé des premiers tomes, les couleurs chaudes et le dessin énergique qui donnent tant de peps. L'univers perd énormément de charme. Et la fin n'est pas claire : on quitte Blanche sans savoir si elle rêve, ce qu'elle deviendra, si elle s'en sortira. La découverte des préjugés qui sont les siens, alors que le lecteur moderne pouvait jusque là parfaitement s'identifier à elle, fini de briser l'intérêt.

Un premier cycle que je recommande donc chaudement, et un second plus dispensable, surtout vu le dernier tome.

Miss pas touche, tomes 1 à 4, de Hubert et Kerascoët
Dargaud
Mai 2006, Mars 2007, Septembre 2008 et Août 2009

2 commentaires :

c'era una volta a dit…

Je note cette série, malgré le dernier tome qui semble se démarquer mais pas dans le bon sens.
Je crois que j'ai déjà lu une bd où les Kerascoët participaient... Mais je ne sais plus le titre... :/

La chèvre grise a dit…

@ C'era : même impression pour moi. Je suis persuadée d'avoir déjà croisé leur trait quelque part, mais impossible de remettre le nom dessus.