ShareThis

13 janvier 2017

L'odeur des garçons affamés [Frederik Peeters & Loo Hui Phang]

Les auteurs : Après avoir découvert Frederik Peeters avec Pilules bleues, je le retrouve ici au dessin alors que Loo Hui Phang, scénariste, réalisatrice et écrivaine française est au scénario. Et tout ça grâce à Masse critique de Babelio.

L'histoire : L'Ouest sauvage
Une mission à la dérive
Un type qui rôde
Des Indiens tout-puissants
Un mystère

Et le désir, immense, insolent.

Mon avis : Après la guerre de Sécession, un mécène finance une expédition visant à cartographier les lieux et les populations en plein Texas. Oscar est un photographe irlandais qui fuit Londres après que les autorités aient dévoilé ses arnaques ; Milton est un jeune homme doué avec les chevaux qui gère l'intendance ; Mr Stingley est le géologue pingre et intéressé qui pilote la petite troupe, dans laquelle la méfiance règne. Chacun est énigmatique, cachant ce qu'il est réellement. Au milieu de cette ambiance pesante, les Indiens et un étrange personnage arrivent.

Voici un drôle de mélange, à la frontière du réel et du rêve, dans un décor de western. Ca pourrait être trop classique, et c'est en fait très habile. J'ai été emportée dans cette histoire, dont les personnages ne sont pas du tout caricaturaux car les auteurs manipulent les codes du genre pour happer leur lecteur. Chacun a ses envies propres, ses raisons d'être embarqué dans cette aventure et les pointes de fantastique vont les bousculer et les obliger à se dévoiler. Les Comanches luttent comme ils peuvent face à l'invasion de la prétendue civilisation, si certaine de son bon droit à annexer ces terres et traiter les hommes qui l'occupent comme elle le souhaite. Pour cela, ils savent faire appel aux esprits et c'est parfois le cheval lui même qui répond à cet appel.



Le talent graphique de Frederik Peeters posent magnifiquement l'ambiance, la suspicion est parfaitement retranscrite, dans chaque regard des personnages. Les grands espaces américains sont vraiment bien rendus et tout cela donne un vrai souffle épique à cet album, qui sait aller au-delà en abordant des thèmes comme le choc des cultures, le génocide des peuples, l'identité sexuelle...

Un bel album à découvrir !

L'odeur des garçons affamés, de Frederik Peeters et Loo Hui Phang
Casterman
Mars 2016

6 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

Pleins de sujet dans cette BD. C'est juste la page que tu montres, ou le parti-pris de couleur tourne autour du orange ?

La chèvre grise a dit…

@ Alex Mot-à-Mots : c'est beaucoup plus prononcé sur la page que je montre. Mais après, il y a forcément une dominante jaune orange, on est dans les paysages du Far West

c'era una volta a dit…

Sans ton avis je ne me serais pas arrêtée sur cette bd.
Là pour le coup, tu as le don de me la rendre intéressante par les sujets abordés (parfois l'intérêt est au-delà du dessin) ^^

Violette a dit…

très tentée !

nathalie a dit…

Moi j'ai calé sur les couleurs (trop d'aplats lisses à mon goût) mais oui en revanche l'histoire m'a bien plu, avec les mystères des personnages et le désir au centre de tout.

La chèvre grise a dit…

@ C'era : sans Babelio, je ne me serais pas arrêtée non plus. Et ça aurait été dommage.

@ Violette : c'est le but :)

@ Nathalie : les couleurs ne m'ont pas gênée. Même si effectivement il y a beaucoup d'aplats lisses.