ShareThis

16 juin 2017

Puy de Dôme et Chaîne des puys

Avec le weekend de Pentecôte, une envie de nature nous a saisis. Direction le Puy de Dôme pour faire le plein de verdure et respire le bon air.

Au centre des quatre départements auvergnats, les premières éruptions de la chaîne des puys remontent à 60 millions d'années et les dernières ont eu lieu il y a à peine 5 000 ans. Des périodes de calme absolu de plusieurs milliers d'années succédaient à des phases d'activité intense. Aujourd'hui, en attendant une nouvelle phase d'activité possible, on peut contempler les différentes formes volcaniques qui s'offrent aux yeux des visiteurs.

Le Puy de Dôme
Le Puy de Dôme est le plus haut des dômes péléens, qui ne sont que huit. 1 465m. De son sommet, on peut contempler une soixantaine de bouches et de cônes, tous recouverts de verdure. Car la nature a repris ces droits après ce déluge de feu.

L'antenne du Puy de Dôme
Certains volcans présentent un cratère, mais pas tous. En tout cas le puy de Dôme est un indicateur de la météo pour les locaux : un nuage qui le coiffe est signe de temps qui se gâte.

La chaîne des Puys
Pour monter au sommet, un petit train à crémaillère pour ceux qui n'auraient pas le courage de faire la montée à pied. Arrivé en haut, on peut contempler les restes d'un temple de Mercure, lié au culte gallo-romain, datant des années 50 après J.C., restes qui ne laissent guère deviner la grandeur passée du site, après les invasions barbares.

Aujourd'hui, c'est un baromètre qui se dresse au sommet, ainsi qu'une antenne de télévision.

Vue sur Clermont-Ferrand

2 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

Il y avait du monde avec vous !

Nelfe a dit…

Ah l'Auvergne ! <3