ShareThis

10 juillet 2017

Maudit karma [David Safier]

L'auteur : Né en décembre 1966 à Brême, David Safier est un écrivain allemand. Maudit karma était son premier roman.

L'histoire : Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. De ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations.

Mon avis : Parfois vous croisez sur la blogosphère un roman dont les critiques sont positives mais vous vous dites, bof, ça ne me tente pas plus que ça. Et vous recroisez régulièrement ce roman ensuite dans les librairies. Vous hésitez, le prenez puis le reposez. Jusqu'au jour où vous craquez et l'achetez. L'heure n'est pourtant pas venue pour autant, le livre peut passer encore pas mal de temps sur vos étagères avant que ce ne soit le bon moment, qui arrive comme ça, sans crier gare. C'est ce qui s'est passé pour moi et ce roman.

C'était la lecture idéale pour faire une pause entre roman post-apo et policier. J'avais besoin de légèreté et c'est ce que j'ai trouvé ici. Bien amené et bien écrit, Maudit karma oscille entre humour et la pointe de réflexion sur ce qu'on fait de sa vie durant le laps de temps qui nous est donné. Les réparties de Kim Lange font mouche. Son personnage a un culot monstre, tout en se portant assez peu d'estime. Si elle n'apparait pas tout de suite sympathique, c'est qu'elle a des défauts, comme tout le monde. Elle a du marcher sur quelques personnes pour en arriver là où elle en est et sur le coup, elle ne semble pas particulièrement le regretter. Il faudra un décès brutal et absurde et une série de réincarnations pour la faire évoluer et ouvrir les yeux.

Bravo pour la touche d'originalité qui fait de Casanova lui-même un compagnon de route de Kim. L'ensemble est rocambolesque à souhait et parfait pour se distraire.

Maudit karma, de David Safier
Traduit par Catherine Barret
Pocket
Août 2013

4 commentaires :

c'era una volta a dit…

Je l'ai trouvé amusant aussi mais j'ai un vague souvenir que dans le dernier quart un peu moins. C'est vrai que les échanges avec Casanova (surtout celle où il est fourmi) étaient drôles :p

Après, il me semble que lorsqu'elle redevient humaine quelque chose m'a dérangée dans sa transformation... Zut je n'sais plus quoi.

N'empêche après tu te balades et quand tu vois un insecte, tu rigoles en t'imaginant que si ça s'trouve c'est quelqu'un qui espère mourir pour une nouvelle réincarnation :p

La chèvre grise a dit…

@ C'era : Peut être le fait qu'elle ne retrouve pas sa vie d'avant ? Et c'est vrai que tu ne regardes plus les animaux de la même façon :)

Alex Mot-à-Mots a dit…

Une lecture qui a su attendre son heure en te faisant de l'oeil régulièrement.

c'era una volta a dit…

Non je crois que ça avait à voir avec son aspect physique/son poids.
Elle n'était pas obèse au départ et fini par se réincarner en nana au super physique?
(ou l'inverse??? je n'sais plus...)
Je crois que c'est un truc comme ça et une réflexion qui m'ont fait réagir...
Mais ce n'est plus très frais dans ma tête :p