ShareThis

16 octobre 2019

Le prince et la couturière [Jen Wang]

L'auteur : Née en mars 1984, Jen Wang est une auteur de bande dessinée américaine,  Le prince et la couturière a remporté le Prix jeunesse du festival d'Angoulême en 2019.

L'histoire : Le prince Sébastien cherche sa future femme, ou plutôt, ses parents lui cherchent une épouse... De son côté, Sébastien est trop occupé à garder son identité secrète à l'abri des regards indiscrets. La nuit, il revêt les tenues les plus folles et part conquérir Paris sous les atours de l'époustouflante Lady Crystallia, l'icône de mode la plus courue de toute la capitale !

Sébastien a une arme secrète : sa couturière, Francès, une des deux seules personnes à connaître son secret, et sa meilleure amie. Mais Francès rêve de s'accomplir par elle-même, et rester au service du prince lui promet une vie dans l'ombre... pour toujours. Combien de temps Francès supportera-t-elle de vivre dans le boudoir de Sébastien en mettant ses rêves de côté !

Mon avis : Dans un style coloré, très expressif et vif, aux traits très limpides, Jen Wang nous livre ici un joli conte sur la tolérance. Clairement orienté jeunesse, les enfants prendront un plaisir certain à découvrir l'histoire de Sébastien, prince qui préfère s'habiller en femme pour courir les soirées huppées de la capitale plutôt que d'assumer son rôle public. Il est aidé par Francès, jeune couturière qui voit en lui un moyen d'exprimer son talent créatif.  Entre eux deux, c'est une belle amitié qui se noue, et qui va devoir passer quelques obstacles.


Oser être ce qu'on est, oser s'affirmer, tel pourrait être le message de ce récit. Oui un garçon peut aimer les robes et n'a pas à en avoir honte ni à réfréner ce qu'il est pour des histoires de convenance. Loin des contes traditionnels, L'auteur nous livre une belle histoire qui dépoussière les poncifs habituels et rien que cela fait beaucoup de bien. Un adulte y prendra aussi plaisir même si de mon côté j'ai regretté que l'auteur n'aille pas plus loin dans la célébration de la différence, alors même que tout était bien en place pour. Jen Wang se contente de remettre son récit sur des rails un peu trop conformistes à mon goût. Ceci mis à part, ce Prince et sa couturière reste un beau moment de lecture à mettre entre de jeunes mains !



Le prince et la couturière, de Jen Wang
Éditions Akileos
Février 2019

1 commentaires :

Stellade à la page a dit…

Comme toi, j'ai été très emballée par cette lecture, les couleurs, le mouvement et le rythme de cette BD. Une fin inattendue , franchement une belle réussite dont tu évoques tous les aspects avec talent!