ShareThis

06 avril 2020

Le chien de Madame Halberstadt [Stéphane Carlier]

Il y a longtemps maintenant, j'avais lu un premier roman de Stéphane Carlier et beaucoup apprécié son Grand amour. Il aura fallu une chronique dans le magazine Lire pour que je retrouve l'auteur avec son dernier roman, Le chien de madame Halberstadt.

L'histoire : Baptiste, écrivain, a connu des jours meilleurs. Son dernier roman a fait un flop, sa compagne l'a quitté pour un dentiste et, à bientôt 40 ans, il est redevenu proche de sa mère. Il passe ses journées à déprimer chez lui en culotte de survêtement molletonné... Jusqu'à ce que Madame Halberstadt, sa voisine de palier, lui demande de garder son chien quelques jours.

Mon avis : Baptiste est un écrivain raté, un anti-héros jusqu’à l’absurde, dont la vie va être totalement chamboulée par l’arrivée d’un carlin. Il va alors connaître l’amour, retrouver l’inspiration et découvrir le succès.

Le carlin, c’est Croquette. La voisine de Baptiste s’absente en lui laissant la bestiole sur les bras. Pas très enthousiaste, Baptiste accepte tout de même et se rend compte rapidement que, depuis la seconde où Croquette est entré dans sa vie, il voit les choses beaucoup plus positivement. Les rebondissements sont parfois improbables mais savoureux. Il faut dire que notre écrivain a un comportement atypique tout comme les personnes qui l’entourent Mais l’ensemble forme un mélange tendre et drolatique, avec une pointe d’acidité pour écorner au passage notre société obsédée par le succès et les réseaux sociaux. Chacun a connu des moments difficiles et chacun à son rythme tente de trouver sa voie pour en sortir. Pour Baptiste, un chien sera l’élément déclencheur : par sa simple présence ou par le biais de pouvoirs magiques ? Cela reste à définir et Stéphane Carlier fait osciller son lecteur entre les deux possibilités. En tout cas, rien ne se passe tout à fait comme prévu et c’est ce qui fait le sel de ce roman.

Alors vive Croquette !

Le chien de Madame Halberstadt, de Stéphane Carlier
Éditions Le Tripode
Printemps 2019

5 commentaires :

keisha a dit…

Excellent pour se détendre, c'est sûr!

Grominou a dit…

Oh ça a l'air tout à fait mignon, je le note!

Alex Mot-à-Mots a dit…

Rêve ou réalité ? Tu m'intrigues....

Karine a dit…

C'est pas cet auteur qui avait aussi écrit une histoire de sauvetage par le cochon miniature (j'en veux un depuis...)

La chèvre grise a dit…

@ Karine : alors là, aucune idée ! Le seul que j'ai lu de lui c'était "Grand amour" une histoire dans la moitié sud de la France avec une femme qui fantasmait sur un rugbyman. Très sympa. J'ai bien l'intention d'en lire d'autres par contre.