ShareThis

25 février 2009

Death on the Nile [Agatha Christie]

Personne ne peut parler de romans policiers sans avoir lu ne serait-ce qu'un seul ouvrage de celle que tout le monde surnomme "la reine du crime", j'ai nommé Agatha Christie.

L'auteur : Agatha Christie, née Agatha Mary Clarissa Miller (15 septembre 1890 - 12 janvier 1976), puis, après son second mariage, Lady Agatha Mallowan et, à partir de 1971, Dame Agatha Christie, était une femme de lettres britannique, auteur de nombreux romans policiers. Son nom est associé à celui de deux héros récurrents : Hercule Poirot, détective professionnel et Miss Marple, détective amateur. Adaptée de nombreuses fois à la télévision et au cinéma, elle est encore aujourd'hui à l'écran avec "Le crime est notre affaire", un film de Pascal Thomas avec Catherine Frot et André Dussollier, qui endossent à nouveau les rôles des Beresford, déjà endossés avec "Mon petit doigt m'a dit" (excellents films au passage).

L'histoire : La riche et belle héritière Linnet Ridgeway s'éprend de Simon Doyle, fiancé de sa meilleure amie, Jacqueline de Bellefort, et l'épouse dans la foulée. Les jeunes mariés partent en voyage de noces, en Égypte, où ils séjournent dans un hôtel où se trouve également Hercule Poirot qui pressent une situation dramatique. Poirot, les jeunes mariés, Jacqueline ainsi que divers clients de l'hôtel se retrouvent fortuitement pour faire une croisière à bord du vapeur S.S. Karnak... jusqu'au jour où Linnet est assassinée.

Mon avis : Prise d'une soudaine et inexplicable impulsion de lire en anglais, j'ai demandé au Père Noël de m'apporter des Agatha Christie en version originale. L'avantage est que le style est simple, sans être simpliste. Et les histoires policières souvent suffisamment prenantes pour ne pas repousser le livre celui-ci à peine commencé.
Retrouver ce style simple, justement, m'a fait du bien : un meurtre, une énigme perturbée par plusieurs histoires en parallèle, un lieu confiné où tout le monde peut être suspect, et être sure qu'en temps que lecteur je côtoie forcément le meurtrier pousse à échafauder des hypothèses, à les confronter à ce que peuvent dévoiler les pages suivantes et les indices laissés par l'auteur. J'avoue me lasser quelque peu de ces policiers modernes où il est impossible de réfléchir et de construire des hypothèses sur le pourquoi et le comment du crime. Ici, l'auteur permet au lecteur de se faire sa propre idée du déroulement des événements, de construire une histoire, avant de lui proposer une solution.
Et ici, quelle solution ! Par l'originalité, je le mettrais juste après "Le meurtre de Roger Ackroyd" et "Le crime de l'Orient Express", certainement parmi les ouvrages les plus connus d'Agatha Christie. Le lecteur a tout les éléments pour trouver. Comme Hercule Poirot, il est noyé sous les indices et sous les possibilités. C'est lorsque le détective belge dit à son acolyte avoir trouvé la solution, qu'il commence à débrouiller les fils des différentes histoires pour pouvoir se concentrer sur celle qui a mené au crime que le lecteur peut confronter son idée à la solution petit à petit dévoilée.