ShareThis

03 mars 2009

Carcassonne, le jeu

J'aurais peut être du ajouter dans mon nom de blog, "nourritures ludiques". En effet, j'aime beaucoup les jeux de sociétés en tout genre. A l'exception de ceux qui demandent trop de réflexion et de stratégie pour déplacer la moindre pièce : typiquement les jeux d'échec. Je sais déplacer les pièces, mais suis incapable de prévoir correctement les mouvements des pièces adverses, d'anticiper un tant soit peu ce que mon concurrent pourrait avoir en tête. J'aimerais, mais j'en suis incapable. Et cela se termine souvent par des déplacements de pièces un peu à la va-vite histoire de perdre et de se débarrasser de la partie le plus rapidement possible !
J'ai découvert vers la fin de l'année un jeu qui a pourtant quelques années derrière lui : Carcassonne.
C'est un jeu de société de Klaus-Jürgen Wrede et édité par Hans im Glück en Allemagne. Le but est de construire un paysage médiéval en disposant sur la table des tuiles représentant des bouts de ville, des abbayes, des routes, et de disposer dessus, si on le souhaite des petits personnages pour représenter des voleurs, des paysans ou des chevaliers (selon l'endroit où ils sont positionnés).
Le jeu commence avec une seule carte, les autres étant cachées dans la pioche. Chacun à son tour, les joueurs piochent une carte et tentent de la placer, en respectant les autres cartes déjà placées : les villes et les routes ne peuvent être coupées.
Après avoir placé sa carte, et uniquement à ce moment-là, le joueur peut s'il le souhaite placer un pion sur une des parties de cette carte (morceaux de villes ou de champs, tronçons de chemins). La ville, le champ ou le chemin formé par les éléments contigus devient alors la propriété exclusive de ce joueur. Cependant, une nouvelle carte peut réunir des parties disjointes sur lesquelles il y a déjà des pions. C'est alors le joueur qui y a le plus de pions qui devient le propriétaire de l'ensemble (si les joueurs sont à égalité, le terrain appartient autant à chacun).
Le jeu est terminé quand toutes les cartes ont été placées. On compte alors des points pour les champs, et pour les routes et les villes complétées ou non.
Ce jeu peut se jouer à deux, mais je conseille d'être au moins 4. (le maximum pour le jeu est de 5) Cela permet de faire des alliances avec un joueur pour attaquer un troisième joueur, puis ensuite de se retourner contre cet allié avec un nouveau joueur dans une autre situation. En bref, c'est beaucoup plus amusant. Cela demande tout de même un peu de réflexion avant de poser une carte et un pion, mais une partie se termine en 30 minutes environ, ce qui n'est pas excessif. Une part de hasard ajoute du piment à la situation et permet de réellement s'amuser !
A noter qu'il existe plusieurs extensions pour ce jeu, permettant de rajouter plus de participants, d'augmenter la difficulté en proposant d'autres cartes paysages.
Carcassonne a reçu les prix :