ShareThis

05 avril 2009

The Chaser, de Na-Hong-jin

Le premier film du réalisateur sud-coréen Na-Hong-jin est une réussite. Très bien réalisé, il allie le sens du rythme, du suspens à des touches ironiques et humoristiques mordantes dévoilant un visage peu flatteur de la société coréenne. Rien de bien novateur, car cela c'est déjà vu dans "Old Boy" de Park-Chan-wook, où police et système judiciaire étaient déjà largement critiqués. Mais ce film est un très bon du genre, tout en faisant surgir une véritable charge émotionnelle incarnée par une petite fille.

Dommage que ce film, sorti le 18 mars, ne soit déjà disponible que dans 30 salles en France. Alors si vous avez l'occasion, n'hésitez pas. Par contre, ce n'est pas du tout pour les enfants et il faut avoir le coeur bien accroché.

L'histoire : Joong-ho, ancien flic devenu proxénète, reprend du service lorsqu'il se rend compte que ses filles disparaissent les unes après les autres. Très vite il réalise qu'elles avaient toutes rencontré le même client, identifié par les derniers chiffres de son numéro de portable 4885. Il se lance alors dans une chasse à l'homme et une course contre la montre pour retrouver la dernière fille qu'il a envoyé auprès de ce client, persuadé dans un premier temps que cet homme revend ses filles à un autre proxénète.