ShareThis

23 avril 2009

Dans la brume électrique, de Bertrand Tavernier

Film réalisé par Bertrand Tavernier et sorti le 15 avril 2009 avec Tommy Lee Jones

titre original : In the Electric Mist

L'histoire : à New Iberia, en Louisiane, le détective Dave Robicheaux est sur les traces d'un tueur en série qui s'attaque à de très jeunes femmes. De retour chez lui après une investigation sur la scène d'un nouveau crime infâme, Dave fait la rencontre d'Elrod Sykes. La grande star hollywoodienne est venue en Louisiane tourner un film, produit avec le soutien de la fine fleur du crime local, Baby Feet Balboni. Elrod raconte à Dave qu'il a vu, gisant dans un marais, le corps décomposé d'un homme noir enchaîné. Cette découverte fait rapidement resurgir des souvenirs du passé de Dave.

Ce film est une adaptation du livre de James Lee Burke paru en 1993.
Le personnage de Dave Robichaux est récurrent dans les livres de James Lee Burke; (17 romans) Quand il était détective à la police criminelle de La Nouvelle-Orléans, Robicheaux enfreignait régulièrement la déontologie policière au cours de ses enquêtes – apparemment sans répercussions sur sa carrière. On retrouve dans ce film ce côté intransigeant sur le but à atteindre, mais en même temps qui se permet de petites entraves pour arriver là où il veut.
Il a surmonté son alcoolisme, dans lequel il avait sombré à cause de l'expérience traumatisante qu'a été pour lui la guerre du Viêt Nam ; cependant il traverse toujours des phases de dépression assorties de cauchemars, qui se sont aggravées depuis l'assassinat de sa femme Anne Ballard, une assistante sociale. Il a récemment épousé la veuve d'un mafieux, Bootsie, atteinte d'un lupus. Après l'avoir sauvée de la noyade, il a recueilli une orpheline salvadorienne, Alafair (le nom de la propre fille de Burke) et l'a adoptée.

Mon avis : Bon, tout l'historique de Dave Robicheaux n'apparait pas dans le film, bien sûr. Mais cela permet de comprendre les démons qui le hantent et cette forme d'attachement et répulsion que Dave semble avoir pour Elrod Sykes, qui semble être un double de lui-même. Elrod d'ailleurs disparaît complètement une fois que Dave trouve la solution de l'énigme.
Le film ne tient pas tellement par l'énigme, assez classique même si intéressante et bien menée, mais plus par l'ambiance qui se dégage de cette Louisiane ravagée par les ouragans, meurtrie encore par l'esclavagisme, mais en même temps si authentique et si belle. Quelques longueurs peut être pourraient être reprochées, mais cela participe à cette mise en ambiance qui reste pour moi l'intérêt principal. Pas de tape à l'oeil, pas de grands effets spéciaux, de magnifiques images néanmoins (comme quoi tout ne tient pas dans la débauche d'effets spéciaux et sonores) portées par du blues (Buddy Guy), de la musique cajun et une frontière floue entre mystique et réalité.

En bref, un excellent film à voir ! Et qui me donne envie de découvrir les autres romans de James Lee Burke.