ShareThis

31 août 2009

La Reine des lectrices [Alan Bennett]

L'auteur : Alan Bennett est né en mai 1934 à Leeds au Royaume-Uni. Il est essentiellement connu outre Manche comme acteur, scénariste et réalisateur.

La Reine des lectrices est son 3e roman.

L'histoire : Que se passerait-il outre-Manche si, par le plus grand des hasards, Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d'un coup, plus rien n'arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu'elle en vienne à négliger ses engagements royaux ?

Mon avis : Un style léger et plein d'humour avec lequel l'auteur nous fait suivre la découverte de la lecture par la Reine d'Angleterre : le charme des découvertes, la surprise, les déceptions certaines fois, le temps que cela prend, les fenêtres sur de nouveaux mondes et de nouvelles perspectives que cela ouvre... Mais la lecture prend un temps fou, et la Reine délaisse peu à peu ses obligations, remet en cause le protocole établi, alors qu'elle en était auparavant la gardienne la plus farouche ! Quel chamboulement à Buckingham Palace !!!
Alan Bennett souligne avec causticité les absurdités d'un protocole lourd et immuable, qui empêche, au final, à tout membre de la famille royale d'être un être humain, avec des passions et des faiblesses, jusqu'au dénouement final, une vraie petite surprise. Et le fait ici que la passion de la Reine soit la lecture permet à tous les bibliovores comme nous de s'amuser encore plus.

Sans être un chef d'oeuvre, ce petit livre nous fait passer un bien bon moment !

Je vous laisse sur ce court extrait, qui explique bien pourquoi je n'ai jamais trop souhaité rencontrer un auteur ou un artiste quel qu'il soit, et d'autant plus quand je l'apprécie beaucoup pour son oeuvre : "Elle en tira la conclusion qu'il valait mieux rencontrer les auteurs dans les pages de leur livre, puisqu'ils vivaient sans doute autant plus dans l'imagination de leurs lecteurs que leurs personnages. La plupart n'avaient d'ailleurs pas l'air de trouver qu'on leur faisait une faveur particulière en lisant leurs ouvrages, estimant au contraire que c'était eux qui en faisait une au public, en les écrivant" (p°78).

11 commentaires :

Celsmoon a dit…

oh celui là je veux le lire !!!!!!! :)

La chèvre grise a dit…

Vas y, tu ne le regretteras pas !

Caro[line] a dit…

Je passe mon tour, Objectif PAl oblige ! ;-)

En revanche, ayant rencontré beaucoup d'auteurs, je ne suis bien évidemment pas d'accord avec la citation, ils ne sont pas tous comme cela, bien heureusement ! Mais je peux comprendre qu'on ne veuille pas les rencontrer, on peut être déçu et les relations sont bien souvent délicates.

La chèvre grise a dit…

Oui, c'est plus la peur qu'autre chose qui me fait dire que je ne souhaite pas rencontrer un artiste que j'apprécie vraiment beaucoup, qu'il s'agisse d'un écrivain (mais peut etre moins) ou d'un chanteur. Je n'ai pas trop d'admiration pour les acteurs alors là dessus je suis tranquille :-)

Pas a pas a dit…

a lire donc

Marie a dit…

Je ne suis pas sûre de me laisser tenter par ce livre là... Par contre, j'ai dévoré La tête en friche et ça a été un coup de coeur ! Maintenant, il n'y a plus qu'à faire un billet pour essayer de donner envie à d'autres...

La chèvre grise a dit…

Je suis ravie que tu aies eu un coup de coeur sur ce livre :-) S'en était un pour moi aussi. Une vraie découverte !
Celui-ci n'est pas du même genre du tout. Et je préfère qu'on lise "La tête en friche". Mais il n'est pas désagréable non plus...

Theoma a dit…

Depuis le temps que je le vois, je vais bien finir par craquer !

La chèvre grise a dit…

Craque, craque ! Après tout, vous me faites toutes craquer avec Jacques Poulin et Carlos Ruiz Zafon !!! Chacune son tour :-)

Katou a dit…

Je l'ai lu au printemps et j'en ai pensé la même chose que toi, avec une pensée énorme pour notre président qui a du mal à lire ...

les livres de George Sand et moi a dit…

J'ai aussi bien aimé ce roman qui se lit vite et bien... et comme Katou, qui va écrire la version française?