ShareThis

26 octobre 2009

Les tuniques bleues [Cauvin & Lambil]

Créée par Salvérius (dessin) et Lambil (scénario) dans un premier temps, puis reprise en 1973 par Cauvin aux scénarios et Lambil aux dessins, cette série met en scène le sergent Chersterfield et le caporal Blutch. Le premier rêve de grands exploits guerriers, le second de déserter le plus vite possible. Ils font partie du 22e régiment de la cavalerie des Nordistes, en pleine guerre de Sécession. Blutch, refusant l'idée de se faire percer la peau au feu pour une guerre qu'il estime ne pas être la sienne, éduque sa jument Arabesque pour qu'elle s'effondre dès qu'elle entend la trompette sonnant la charge menée par le capitaine Stark (et commandée par des généraux qui considèrent leurs hommes comme de la chair à canon). Cela lui permet de rester en vie alors que la plupart du 22e est décimée. Chersterfield, quant à lui, est naïf, prêt à croire tout ce qui lui disent ses supérieurs, respectueux de la hiérarchie et patriote. Il empêche régulièrement Blutch de déserter en réduisant ses efforts à néant.
Autour de ce leitmotiv, nos deux anti-héros traversent des histoires et des régions différentes, se voient confier des missions très hétéroclites : éclaireurs, marins, espions, cantiniers...

Beaucoup, beaucoup d'humour. Un dessin agréable, des personnages très attachants. On croise également des faits et des lieux historiques : la bataille de Bull Run, entre autres.
Si les premiers tomes, avec Salvérius, mettent en scène nos deux anti-héros en lutte, dans un fort, contre les Indiens, les suivants offrent la classique confrontation Nord / Sud.
Chesterfield et Blutch vont de catastrophe en catastrophe, se retrouvant dans des situations lamentables au plus grand bonheur du lecteur. Blutch, incontestablement le plus malin des deux, les sauve toujours de la mort. Et puis quelques aventures personnelles lient le tout comme notre sergent amoureux de la fille d'un général. Il faut attendre le tome 18 Blue retro pour connaître le pourquoi de leur couple et de l'envie de s'engager de Chersterfield et de désertion de Blutch.


Une série que je ne peux que vous conseiller !

Il existe aujourd'hui 52 titres des Tuniques bleues. Le 53e devrait sortir d'ici peu.

6 commentaires :

keisha a dit…

Ouh!! J'adore cette série, j'en ai bien lu une quarantaine... maintenant j'ai un peu arrêté, mais je la recommande!

petite fleur a dit…

Oui, elle est vraiment très agréable ! Mais c'est vrai que 51 albums, ça peut faire peur :-)

Marie a dit…

Ah ? Je crois qu'on a quelques unes de ces BD à la maison (mon copain est accro de BD et de polars, c'est lui qui m'approvisionne pour ces types de lecture...)
Il faudra que j'en lise quelques unes pour découvrir ! :-)

petite fleur a dit…

Oui oui, teste et tu me diras ton avis ! Ça se lit vite et c'est agréable.

Lounima a dit…

J'aime beaucoup cette série découverte il y a... pfiou au moins10 ans !
Je suis ravie d'apprendre qu'un nouveau volume va sortir... ;-)

petite fleur a dit…

C'est vrai que cette série est un budget assez conséquent, avec 53 volumes ! Mais l'avantage, c'est qu'on ne s'en lasse pas et qu'on peut les relire à volonté, quelque soit l'âge.