ShareThis

23 décembre 2009

Codex le manuscrit oublié [Lev Grossman]

L'auteur : Lev Grossman est un auteur américain né en juin 1969. Il a notamment écrit pour des journaux comme le New York Times ou Entertainment Weekly. Il a fait parti du conseil d'administration du National Book Critics Circle.

Codex, son deuxième livre, a été écrit en 2004.

L'histoire : Edward Wozny est un jeune banquier new-yorkais à qui tout réussit. Il est sur le point de prendre des vacances bien méritées quand son patron exige de lui une dernière mission : aider l'un des clients les plus importants de la banque à ranger et trier sa bibliothèque laissée à l'abandon ! Edward n'a guère le choix. On lui demande surtout de rechercher un manuscrit du XIVe siècle - existe-t-il vraiment ? - qui aurait une très grande valeur... Pour ce faire, il est aidé par une étudiante revêche mais érudite, Margaret Napier. Dans le même temps, il se prend de passion pour un jeu vidéo et découvre, stupéfait, des similitudes étranges entre ce jeu et la légende du manuscrit disparu. Il se plonge alors dans une enquête passionnante qui va peu à peu l'amener à douter de tout, avant de percer le secret magistral du Codex...

Mon avis : Je craignais que ce livre ne soit un ersatz de la Neuvième Porte, du DaVinci Code, ou du Nom de la Rose. Ce n'est pas le cas. Il s'agit bel et bien de la recherche d'un manuscrit perdu. Alors si vous recherchez un récit sur des papistes, moines, templiers ou francs-maçons aux secrets inavouables, passez votre chemin.
Notre héros new-yorkais, Edward, se retrouve à chercher le livre plus ou moins malgré lui, au service d'une étrange et vieille famille de la noblesse anglaise. Il prend les traits d'un de ces traders un peu nauséabonds comme on les aime de nos jours (le livre date de 2005... presque de l'anticipation). Toutefois, l'auteur trace le portrait d'une espèce de rebelle un peu paumé entre sa vie passée à New York et son futur poste à responsabilité à Londres - un homme presque en marge, abruti par son travail qu'il fait mécaniquement. Mais l'auteur en fait (volontairement?) une caricature du jeune, beau, riche et intelligent new-yorkais. Ce héros rencontre une jeune étudiante, elle-même caricature de chercheuse spécialisée dans les ouvrages moyen-âgeux, pas super bien fagotée mais fichtrement attirante quand même. Il a également des amis qui sont des caricatures de geeks poussées à leur paroxysme. Sans trop en dévoiler, il faut dire que ces amis fournissent au héros un étrange jeu vidéo qui va jouer un rôle dans l'histoire. Bref, vous l'aurez compris, les personnages sont dans l'ensemble assez caricaturaux.
Dans cette phase intermédiaire de la vie d'Edward, la recherche du livre va déclencher une profonde séance d'introspection sur lui-même. Entre la recherche du manuscrit perdu et ses séances de jeu vidéo, Edward va progressivement perdre pied dans la réalité et tout va se mélanger.
L'intrigue est assez lente mais on se laisse agréablement porter malgré tout. J'ai bien apprécié les passages traitant du fameux manuscrit et je me suis demandé si un tel manuscrit a pu réellement exister. Étrangement, les paragraphes dans la sphère informatique apportent la seule touche mystique du livre.
Cependant, je trouve que l'auteur ne va pas assez loin dans ses idées et que tout ça reste bien trop entendu, surtout au regard du titre, assez ronflant, donné à l'ouvrage, du moins en français. En tant que chroniques new-yorkaises un peu décalées, je trouverais ça plutôt sympathique mais vu comme un "DaVinci code-like", c'est un peu triste... pour le Codex. La fin est un peu bouclée abruptement à mon goût mais après réflexion, je me demande comment l'auteur aurait pu terminer autrement.
En bref, un léger goût d'inachevé... Mais n'était-ce pas volontaire de la part de l'auteur et en relation direct avec ce mystérieux manuscrit?

PS : pour ceux qui ont lu et comprendront, personnellement, j'aurais fini le livre avec une page totalement noire.
PS2 : il y a des traducteurs qui méritent des fessées parfois : page 56 "c'est ce qu'on nomme un projet d'origine ouverte" !!! Il y a des choses qu'on ne traduit pas... en anglais on dit "open source project" et en français, on dit "projet open source".

Un livre reçu grâce au partenariat de BoB avec les éditions Livre de Poche. Je les remercie pour cette lecture.

signé Gruikman


Vous vous en douterez, le blog est en pause jusqu'à la nouvelle année !

Je vous souhaite d'ores et déjà, à tous, d'excellentes fêtes de fin d'année, avec un Joyeux Noël et un bon réveillon de la Saint Sylvestre, sans indigestion !

21 commentaires :

Ys a dit…

Le résumé est très tentant, mais les billets ne sont pas aussi enthousiasmes qu'on pourrait l'attendre... doit pas être vraiment réussi ce livre...
Bonnes fêtes de fin d'année !

Hervé a dit…

Les personnages sont effectivement caricaturaux. A la lecture, je m'imaginais le copain Zeph avec un physique à la Michael Moore.

Cachou a dit…

Ça sonnait bon mais tu m'as un peu refroidie... cependant, j'aime bien la couverture, je pense que je pourrais bien me laisser tenter quand même (oui, je sais, je suis une vrai girouette!)

celsmoon a dit…

Belles fêtes de fin d'année !!!!

petite fleur a dit…

@ Ys : oui effectivement, j'ai fait un tour sur d'autres blogs, notamment celui d'Hervé, et les avis ne sont pas terribles.
@ Cachou : laisse toi tenter alors, tu as le droit et puis c'est Noël :-)
@ Celsmoon et tout le monde : Bonnes et joyeuses fêtes !

Leiloona a dit…

Les avis sont vraiment mitigés sur ce livre ... tu viens les appuyer en parlant de livre inachevé. Bon, tant pis. C'est dommage parce que la couverture est superbe ! :/

Leiloona a dit…

Et sinon, bonnes fêtes de fin d'année ! :))

Caro[line] a dit…

Ce roman ne me fait pas du tout envie !

Je te souhaite de passer de très bonnes fêtes de fin d'année !!! (Et il faut vraiment qu'on se rencontre en 2010. :-))

Neph a dit…

J'avais été très déçue quand je l'ai lu... Je n'en garde pas un souvenir impérissable !

Passe de joyeuses fêtes !

chris89 a dit…

Un roman plutôt laborieux; oui! avec un goût d'inachevé...

gruikman a dit…

J'ai lu quelque part que ce livre avait été un best-seller chez nos amis anglo-saxons et ça m'étonne pas mal. Ca doit être la vague DaVinci qui l'a porté mais je trouve complètement débile de vouloir en faire un livre dans la même veine parce que c'est simplement faux. En fait, j'aimerais avoir le point de vue de l'auteur et savoir si c'est lui qui a voulu ça ou alors si c'est sa maison d'édition qui a fait du zèle. En tout cas, ce n'est pas un grand livre c'est clair mais bon ça vaut bien le dernier Guillaume Musso dont j'entends la pub à la radio sur la route ;)... sur ce je dois aller décoincer le père noel de la cheminée!

gruikman a dit…

@herve: pour zeph, je sors de la lecture d'un livre vraiment très très bien (qu'il faudrait que je commente pour Petite Fleur) American Gods de Neil Gaiman et dedans le personnage principal est un mec naturellement grand et baraqué sans faire aucun effort. Je me suis donc imaginé un peu Zeph comme ça et moins grassouillet que Moore ;)

Soie a dit…

Joyeux Noêl à toi, Petite Fleur :-)
Bises.

aBeiLLe a dit…

Joyeux Noël Petite Fleur! Amuse-toi bien avec ta famille et tes amis! :o)

Les Livres de George a dit…

Dans ma PAL... oui encore un !!! je t'en reparlerai quand je l'aurai lu !!
à l'année prochaine alors !!!!

petite fleur a dit…

J'attends ton avis !

Marie a dit…

Je ne suis pas super forte en anglais mais là effectivement la traduction ne parait pas d'un niveau très élevé !!!!

Lilibook a dit…

Bonnes fêtes de fin d'année.

Lilibook a dit…

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année !!!

Alex-Mot-a-Mots a dit…

Je l'ai bien aimé aussi, surtout le personnage féminin, quelle traitresse !
Bonne année 2010.

Pimpi a dit…

Bonne année à toi aussiiiiiiii! (je suis en retard pour faire le tour des blogs... désolée!)