ShareThis

29 mars 2010

Les mémoires d'Outre-tombe [Chateaubriand]


L'auteur : François-René de Chateaubriand, est né en septembre 1768 et mort à Paris en juillet 1848. C'était un homme politique français, mais il est surtout connu comme écrivain pour être un des auteurs clés du romantisme, par ses descriptions de la nature et des sentiments intérieurs.

Son œuvre la plus connue, Les mémoires d'Outre-tombe, est parue de façon posthume en 1849.

L'histoire : Il s'agit d'une autobiographie qui se divise en 4 parties :
- livres 1 à 12, carrière de soldat et de voyageur ;
- livres 13 à 18, carrière littéraire ;
- livres 19 à 34, carrière politique ;
- livres 35 à 42, retraçant la fin de sa vie.

Mon avis : Que le désœuvrement peut parfois avoir du bon ! En l'occurrence, il m'aide à faire baisser ma PAL, en lisant des classiques qui prennent la poussière depuis fort longtemps sur mes étagères. Cette fois, c'est le tour des Mémoires d'Outre-tombe. Ça ne commence pas très bien, avec les détails d'un arbre généalogique qui me passe un peu au dessus. Sans compter que l'auteur fait beaucoup de références difficilement compréhensibles pour le lecteur moderne. Puis, on passe à son enfance et la lecture devient un petit peu plus fluide, mais reste entrecoupée de bons nombres de digressions (pas forcément inintéressantes, mais des digressions tout de même).
Cette succession d'anecdotes sur sa jeunesse et sa vie, sans fil conducteur réel, auront eu raison de ma motivation, pas très grande je veux bien l'admettre. J'ai tenu jusqu'à la page 106 (livre 2 chapitre 7) et j'ai arrêté. À savoir que cette œuvre compte 1442 pages au total dans mon édition Livre de Poche. Mais voilà, lorsque je le voyais, je me disais que je n'avais pas envie de l'ouvrir. C'est beau et plutôt intéressant, mais je ne pense pas que ce soit un livre à lire comme ça, de bout en bout. Il s'agit plus d'un livre sur lequel on revient, avec lequel on passe un peu de temps avant de le laisser puis d'y revenir.
J'ai pu sentir chez Chateaubriand un amour des mots et des autres, de sa Bretagne aussi, et de ce petit coin qu'il s'est choisi : La Vallée aux loups. En cela, nous sommes loin des mémoires classiques comme celles de Saint Simon par exemple. Ici, l'auteur nous laisse entrapercevoir qui il est et ce à quoi il aspire, tout en nous donnant à voir les grands événements historiques dont il a été témoin. Je comprends l'intérêt qu'une telle œuvre a pu avoir pour les historiens.
Et pour terminer, je vous laisse sur un extrait que je trouve joli.
"Établie par Dieu gouvernante de l'abîme, la lune a ses nuages, ses vapeurs, ses rayons, ses ombres portées comme le soleil : mais comme lui, elle ne se retire pas solitaire ; un cortège d'étoiles l'accompagne. A mesure que sur mon rivage natal elle descend au bout du ciel, elle accroît son silence qu'elle communique à la mer ; bientôt elle tombe à l'horizon, l'intersecte, ne montre plus que la moitié de son front qui s'assoupit, s'incline et disparaît dans la molle intumescence des vagues. Les astres voisins de leur reine, avant de plonger à sa suite, semblent s'arrêter, suspendus à la cime des flots. La lune n'est pas plus tôt couchée, qu'un souffle venant du large brise l'image des constellations, comme on éteint les flambeaux après une solennité." (Livre 1 Chapitre 6)

Ce classique peut également être lu en ligne ici.


Objectif PAL : -38 & 39

8 commentaires :

George a dit…

Dis donc tu t'es attaquée à un monstre!!!! j'ai aimé les pages sur Combourg, petite ville natale de mes arrières-parents et donc aussi de mon grand-père paternel... j'ai donc été un peu bercée par René !!!

Bouh a dit…

Waou quand j'ai vu le titre du billet dans Google Reader, je suis venue voir :) Ça ne m'étonne pas que tu aies arrêté ! Jamais lu, mais c'est un gros morceau là! J'aurais fait pareil que toi

Neph a dit…

Je n'ai lu que ce tome, mais en entier :) D'ailleurs, j'ai bien envie de le relire, il me manque juste un peu de courage^^

petite fleur a dit…

@ George et Bouh : oui un monstre, et le monstre a gagné :-) Ceci dit, il y a de jolis passages. Mais pas de quoi me tenir non stop pendant toutes ces pages...
@ Neph : Waou, chapeau bas !

Alex-Mot-à-Mots a dit…

Tu lis "les mémoimres d'outre-tombe" ? Alors là je suis bleuffée. Je n'ai jamais osée m'y attaquer.

petite fleur a dit…

Je lis, je lis,... disons que j'ai essayé :-)

Marie a dit…

J'avais essayé de lire ce livre lorsque j'étais ado. Mais même si c'est très beau, j'avais également abandonné en cours de route...

petite fleur a dit…

Oui, ce n'est pas une lecture évidente...