ShareThis

19 juin 2010

Si c'est un homme [Primo Levi]

L'auteur : Primo Levi est un auteur italien, né en juillet 1919 à Turin et mort en avril 1987. Juif italien et chimiste, il est fait prisonnier pendant la Seconde Guerre Mondiale et envoyé à Auschwitz. Il devient écrivain pour témoigner de son expérience concentrationnaire. Il meurt suite à une chute dans les escaliers, que certains voient comme un suicide, alors qu'il disait lui-même souffrir de dépression.

L'histoire : On est volontiers persuadé d'avoir lu beaucoup de choses à propos de l'holocauste, on est convaincu d'en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l'accumulation, on a envie de crier grâce. C'est que l'on n'a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l'état du malheur. Peu l'ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l'air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la littérature n'est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n'est que futilité.

Mon avis : Qu'il est dur de parler de ce livre ! Non pas tant par le sujet, qui est pourtant déjà bien difficile à aborder, mais par toute la souffrance que l'on ressent dans cette histoire que nous raconte Primo Levi, son histoire. Souffrance de voir l'auteur s'obliger à ne plus être un homme pour se fondre dans la masse, mais en se rattachant aux plus petits détails pour ne pas s'oublier tout à fait.
Ce récit est poignant, certes parce que c'est un récit autobiographique et que, comme un témoignage des horreurs, il est impossible de rester de marbre. Mais également parce qu'on sent la force de vie énorme de Primo Levi, ce besoin de survivre à tout prix, de rester un être humain, de ne pas donner satisfaction aux bourreaux. Et ça façon froide, sans sentiment, de décrire ce qu'il a vécu, un peu comme un témoin externe témoignerait de ce qu'il a vu, sans aucune implication, est tout bonnement impressionnante : le lecteur, sachant que l'auteur a vécu ce qu'il raconte, est d'autant plus choqué par la force qu'il faut pour s'abstraire de tout ça et le relivrer de façon aussi travaillée...

Un livre marquant, à lire absolument !

Vous pouvez également lire les avis d'Edelwe, Emeraude et Kalistina.

14 commentaires :

keisha a dit…

Tu peux aussi lire la "suite" intitulée la trêve, tb aussi!

Mango a dit…

Un livre vraiment inoubliable!

petite fleur a dit…

@ Keisha : Oui, j'ai bien évidemment entendu parler de cette suite, mais j'avoue que je n'ai pas le courage pour l'instant. Ce livre est déjà très très fort émotionnellement...

@ Manga : Tout à fait : inoubliable et indispensable.

Nane a dit…

Lu lorsque j'étais en terminale, j'ai mis des mois à réussir à ce qu'il ne me hante plus en permanence. Bouleversant.

Manu a dit…

Je pense que pour chacun, il fait ressortir des tonnes d'émotions et c'est sans doute à cause de cette façon froide dont il raconte. J'en suis ressortie bouleversée.

Fleur a dit…

Je l'avais étudié en terminale et je me souviens que je l'avais beaucoup aimé. Il faudrait que je le relise parce que ça remonte à loin maintenant...

petite fleur a dit…

@ Nane, Manu, Fleur : ce livre ne peut laisser personne indifférent. Rien que pour ça, déjà, c'est un roman qu'il faut lire. Quant au sujet, pour ma part, je l'avais lu au moment où sortait le film "La vie est belle". J'avoue avoir du faire une pause dans ma lecture tellement ça en devenait bouleversant.

Vanou a dit…

Il ne te reste "plus qu'à" lire "La trève" et "Maintenant ou jamais".
Il faudrait que je relise les 3 que j'ai lu quand j'avais 14 ou 15 ans.

petite fleur a dit…

Dans un genre un peu semblable, bouleversant et pendant la 2nde guerre mondiale, je te conseille aussi "Au nom de tous les miens". Ça n'analyse pas autant un processus particulier de destruction, mais ça te parle de la poisse qui colle à un homme qui pour autant, refuse de se laisser abattre.

Reka a dit…

Il est dans ma PAL, je vais tâcher de le lire dans l'année... :)
Je vais par ailleurs aller me renseigner sur "Maintenant ou jamais" dont le titre m'interpelle.

Alex-Mot-à-Mots a dit…

A lire et à relire, de temps en temps...

petite fleur a dit…

A lire au moins une fois dans sa vie, assurément. Pour le relire, c'est une autre histoire, tellement ce récit est marquant.

Marie a dit…

Cette lecture m'a fait l'effet d'un coup de poing. Le choc est violent, douloureux. Pourtant, l'auteur n'entre pas dans la description de scènes de tortures. Pire, il décrit la déchéance humaine, intellectuelle et affective.
Tu as raison, c'est un livre indispensable à lire...

Luna a dit…

Un livre vraiment bouleversant. Par contre je suis assez étonnée que la mort ne soit pas plus présente...