ShareThis

03 juillet 2010

La fin des mystères [Scarlett Thomas]

Aujourd'hui, pour la première fois, ce billet est officiellement signé par ma moitié. Pas juste une petite signature en bas du billet, non, une vraie collaboration puisqu'il a désormais un compte sur mon blog !

L'auteur : Scarlett Thomas est une auteur britannique, née en 1972, et enseigne la littérature britannique à l'université.

La fin des mystères est son 8e roman.

L'histoire : Ariel Manto est une thésarde en galère. Elle travaille sur un sombre scientifique victorien méconnu, Thomas E. Lumas, et son directeur de recherche a mystérieusement disparu. Lorsqu'elle tombe sur un exemplaire de La fin des mystères de Lumas, roman introuvable et réputé maudit, elle n'en croit pas ses yeux. Ce n'est que le début d'un voyage pour le moins extraordinaire...

Mon avis : Je suis tombé sur ce livre par hasard en errant dans une librairie, alors que j'ai toujours été attiré par les livres parlant de livres plus ou moins secrets ou maudits (cf Le Nom de la Rose pour le plus digne représentant du genre). Et je dois dire que c'est un livre assez curieux. Je m'attendais à une histoire dans la même veine du Codex le manuscrit oublié.
Pas du tout ! Au final, le fameux livre maudit est un prétexte à l'expérience de pensée réalisée par l'auteur. Le récit est assez complexe d'ailleurs, abordant des concepts philosophiques et scientifiques assez poussés autour de la pensée et de son influence sur la réalité, de la nature humaine, de la nature de l'esprit, de la place de l'homme, de la science, de la religion, de la création, de la folie et même de la relativité : si si c'est possible de mettre tout ça dedans ! Les concepts abordés sont assez intéressants et tiennent la route, même si forcément l'auteur doit un peu contorsionner quelques théories pour que ses idées fonctionnent.
En tout cas, Scarlett Thomas a fait un gros effort de recherche et de vulgarisation pour aboutir à une histoire lisible. L'idée du livre qui apparaît progressivement est plutôt intéressante et l'intrigue plutôt bien vue : on suit une héroïne à qui il arrive des choses plus ou moins étranges et, brusquement, une cassure définitive fait tout basculer dans un mélange réel/imaginaire/fantastique (qui n'est pas sans rappeler du David Lynch).
J'ai eu du mal à m'attacher aux personnages qui sont tous un peu trop détraqués et caricaturaux : vieille étudiante paumée, ami-voisin homosexuel refoulé, prêtre défroqué qui a perdu la foi... L'omniprésence du sexe dans tout ce que fait l'héroïne finit par être lassante et on se demande où l'auteur veut en venir. Les liens tissés entre théories scientifiques et références philosophiques, bien qu'intéressants, sont un peu trop récurrents : j'ai oscillé entre "elle ramène trop sa science là" et "il fallait expliquer à tout prix quitte à ressortir Papa Freud". Quant à l'épilogue, il m'a laissé très perplexe mais apparemment même l'auteur signale dans les remerciements qu'elle a hésité à l'enlever : ça brise un peu le doute et la théorie crédible instaurés tout le long du livre et qui en fait le charme principal.
Au final donc, une lecture assez étrange que cette Fin des Mystères, beaucoup plus complexe que ça en a l'air, et que je vous conseille si vous appréciez les expériences de pensée décalées qui tentent de remettre en cause ce que nous croyons et ce que nous sommes.

6 commentaires :

Ys a dit…

Parfaite la collaboration, bonne idée ! Ce livre-là m'attend depuis deux éternités. J'ai lu quelques billets très intrigants, et puis aujourd'hui, je relis le tien qui me le rappelle et l'allusion à Lynch fait tilt : probablement un livre pour moi.

Leiloona a dit…

Je l'ai lu à sa sortie, j'avais bien aimé ! :)

zorane a dit…

j'aime bien les intrigues autour des livres. Je le note

Lilibook a dit…

Belle collaboration.
Il peut être tentant, en effet, ce livre.

gruikman a dit…

@Ys: pour l'allusion à Lynch, c'est un avis perso donc je te laisse te faire le tien ;)... Et puis il y a quand même moins de nains et petits vieux bizarres que dans Lynch!

@Leiloona: je n'arrive pas à savoir si j'ai aimé ou pas... un de ces livres qui vous accroche quelque part mais je ne sais trop quoi en penser!

@Zorane: c'est un sale défaut d'aimer les livres sur les livres parce qu'on peut tomber sur des grosses daubes :)... J'ai lu l'Ombre du vent de Zafon d'ailleurs qui est dans cette veine et ce n'est pas une daube :)

@Lilibook: je suis donc un beau collabo... ah c'est du joli tout ça!

Marie a dit…

Peut-être un peu trop cérébral pour moi en ce moment...