ShareThis

26 août 2010

Le carré de la vengeance [Pieter Aspe]

L'auteur : Pieter Aspe, de son vrai nom Pierre Asperslag, est un écrivain belge né à Bruges en avril 1953. Après de nombreux métiers en tout genre, il se dirige vers l'écriture.

Le carré de la vengeance est la première enquête de son personnage récurrent, le commissaire Van In, grâce à qui Pieter Aspe se fait connaître.

L'histoire : Une machination plane sur la famille Degroof. Après un mystérieux cambriolage où rien n'a été dérobé mais où les bijoux ont été détruits, le Commissaire Van In s'allie à Hannelore Martens, la séduisante et toute nouvelle procureur du Roi, afin de démêler un écheveau où apparaissent les Templiers, secrets de famille et une vengeance. Si le procureur du Roi essaie rapidement d'étouffer l'enquête, l'enlèvement du petit-fils Degroof relance la machine.

Mon avis : Aaaah Bruges ! Comment résister, après avoir visité cette magnifique ville, à l'envie de retrouver ses rues si particulières grâce à un polar... C'est aussi pour ce que promet la 4e de couverture que je me suis plongée dans ce roman : un flic adorable, effectivement. Le personnage est bien campé, imparfait mais qui sait le reconnaître et en devient attachant. Timide avec les femmes, avec un sale caractère, amateur de Duvel et de cigarettes, avec un bon coup de fourchette. Et surtout, surtout, Bruges. La ville est le personnage principal. L'auteur la décrit avec un réel amour : la basilique du Saint-Sang, le marché aux Poissons, le Zand... L'importance du cadre et du personnage central prend toute sa dimension dans ce polar !
Pour le reste, du très classique, un peu décevant. Si j'ai apprécié que pour une fois, dans un polar, il n'y ait ni cadavre, ni courses poursuites, ni scène de violence ou de sexe, l'intrigue est un peu trop légère à mon goût. Quelle drôle d'idée également d'avoir voulu orienter le lecteur vers une piste ésotérique qui ne tient la route à aucun moment (le carré magique à l'origine du titre).
Ceci dit, le style est très agréable. On alterne entre la vie du commissaire et l'enquête. L'auteur pose bien les différents personnages secondaires que, je suppose, on pourra revoir dans les prochaines enquêtes (que je lirai, je pense). Et puis les descriptions de Bruges... que voulez-vous, ça me donne envie d'y retourner !

Pour ceux qui comprennent le néerlandais, le site de l'auteur ici.

Ceci était une lecture commune avec Manu. Allez vite voir ce qu'elle en a pensé !

Objectif PAL : -65

7 commentaires :

Alex-Mot-à-Mots a dit…

Dommage, j'aurais bien aimé lire un roman, qui + est un polar, se déroulant à Bruges. Mais si l'intrigue est mince, je passe.

petite fleur a dit…

Les prochains opus semblent être meilleurs. A voir donc...

alinea a dit…

je ne connais pas l'auteur, bien envie de le découvrir tout de meme.

petite fleur a dit…

Je pense que ça peut être pas mal. En tout cas, j'irai certainement en lire d'autres (qu'on dit meilleurs).

Lilibook a dit…

je n'ai jamais lu cet auteur.

Manu a dit…

C'est vrai que l'intrigue est mince mais j'avoue que ça m'a peu gêné finalement car j'ai trouvé que l'histoire familiale derrière tout ça se tenait. Surtout que l'humour, la ville de Bruges et la mise en place de la relation entre les personnages prend un peu le dessus.

petite fleur a dit…

@ Lilibook : je te le conseille.

@ Manu : je suis assez d'accord avec toi et je te rassure, j'ai envie de continuer :-) On se retrouvera peut être en lecture commune pour l'épisode suivant... :-)