ShareThis

30 septembre 2010

Dark Divine [Bree Despain]

L'auteur : Bree Despain, américaine, écrivait et mettait en scène des pièces de théâtre pour les jeunes de Philadelphie et New York avant de se lancer dans l'écriture de ce premier roman.

L'histoire : Grace Divine, fille de pasteur, a toujours su que quelque chose d'effroyable s'était produit la nuit où Daniel Kalbi a disparu et où son frère, Jude, est rentré couvert de sang.
Mais quand Daniel refait surface quelques années plus tard, toutes les vérités ne semblent pas bonnes à dire. Que s'est-il passé durant cette mystérieuse nuit ? Que cache l'animosité de Jude envers son ancien meilleur ami ? La réapparition de Daniel est-elle liée à la découverte, dans la petite ville, de cadavres d'animaux et d'humains atrocement déchiquetés ?
Ne pouvant résister au charme envoûtant de Daniel, Grace va très vite être confrontée à un choix impossible : ses sentiments pour lui ou sa loyauté envers son frère.
Lorsqu'elle apprendra l'incroyable secret de Daniel, elle fera tout pour sauver les personnes qu'elle aime. Mais cela lui coûtera peut-être ce qu'elle chérit le plus au monde : son âme.

Mon avis : Suis-je fatiguée en ce moment de la littérature pour ado ? Surement. Car je n'ai pas été aussi emportée que j'aurais pu l'être par cette lecture. Tout en concédant une lecture très agréable, et une nébuleuse bien entretenue autour du secret et de la nature profonde de Daniel, j'ai été agacée par le côté bien pensant de Grace, toujours en mode "adolescente parfaite", qui veut faire plaisir à tout le monde, fille de pasteur, toujours attentive à ce que les gens pensent et disent, à ce que les autres veulent, préoccupée de bonnes notes et de réussite. Elle ne parle jamais d'amusement, d'amis qui font la fête. Quant au bad boy, il n'a quasi rien de mystérieux et ténébreux (forcément, en étant blond, ça le fait moins...). Du coup, la sauce prend un peu moins. C'est très soft : aucune pensée subversive car le côté religieux est bien trop présent (pesant ?) et un manichéisme assez énervant : les bons sont bons et les méchants restent méchants.
Je lirai peut être la suite si elle me tombe dans les mains mais je ne l'attendrai pas avec impatience. Il faut dire que la barre était haute après une lecture comme Perfect Chemistry !


Objectif PAL : -72

2 commentaires :

Theoma a dit…

Perfect Chemistry... t'as pas honte de me faire envie ??? A quand une sortie en français ? Bref, bonne nouvelle, billet pour l'homme du lac rédigé et programmé pour le 23 octobre. N'hésite pas à me contacter par mail si besoin. Bises et à bientôt !

petite fleur a dit…

Aucune honte, non, tu ne t'en prives pas toi de me faire envie :-) Pour la sortie française, Clarabel annonce février 2011. En même temps, c'est tout à fait lisible en anglais...

Mon billet est programmé aussi...