ShareThis

20 décembre 2010

Les cafards [Jo Nesbø]


L’auteur : Jo Nesbø est un auteur norvégien, né en mars 1960 à Oslo. Journaliste économique, il fait parti du groupe de pop « Di Derre » (célèbre en Norvège) à la fois en tant qu’auteur, compositeur et interprète. Après un premier roman qui remporte un grand succès, L’homme chauve-souris, il obtient le prix du meilleur roman policier scandinave.
Les cafards est le deuxième roman mettant en scène l’inspecteur Harry Hole.

L’histoire : Un somptueux couteau thaïlandais enduit de graisse norvégienne est retrouvé planté dans le dos d'un ambassadeur scandinave. L'homme est mort dans une chambre de passe à Bangkok. Près de lui, une valise au contenu sulfureux de quoi nuire, de quoi faire très mal... A peine revenu d'Australie, Harry Hole repart pour l'Asie, ses usages millénaires, ses secrets et sa criminalité dont il ignore tout. Toujours aussi cynique, intimement blessé, l'inspecteur venu d'Oslo va se heurter de plein fouet à cette culture ancestrale en pleine mutation. Un tueur local monstrueux le traque sans relâche. L'affaire se complique au-delà de la raison. Bangkok reste une ville à part. Un mystère pour celui qui s'y arrête. Hole ira jusqu'au bout, au plus profond du cœur d'un homme, jusqu'à l'invraisemblable...

Mon avis : Ce livre est arrivé dans ma PAL indépendamment de ma volonté. Ooh oui, je sais ce que vous allez me dire… Mais pour une fois, c’est vrai, puisqu’il s’agit d’une opération commerciale de Folio (2 achetés, 1 offert). Pas plus motivée que ça donc, mais avec une dead-line pour le billet commun avec Émilie, je m’y suis mise. Mal dans un premier temps : j’étais fatiguée et je n’avançais sur aucune lecture. Puis j’ai repris un peu de poil de la bête et j’ai pu me plonger dans ce polar.
La première chose qui m’a sauté aux yeux, c’est la façon dont Jo Nesbø nous fait une visite guidée de la Thaïlande, et plus particulièrement de Bangkok. Une particularité connue de cette ville c’est le tourisme sexuel, voire la pédophilie. Et l’auteur nous explique ici le pourquoi : sans être une colonie, elle a été façonnée par les occidentaux dans les années 60/70 qui en ont fait le bordel de campagne des troupes américaines cantonnées au Vietnam. Par la suite, s’instaure une culture de la sexualité contre espèce sonnante et trébuchante, ou au moins un intérêt socio-professionnel (après avoir obtenu une bonne place dans une société, une jeune femme rembourse de son corps le petit coup de pouce qui lui a été donné par la personne qui l’a coopté).
Ce qui marque aussi, c’est le choix des personnages. Si le flic alcoolique et perdu est un classique maintes fois repris, ici, Jo Nesbø innove : Harry Hole se sèvre, est un beau et grand blond qui fait tourner plus d’une tête, pas idiot, perdu suite au viol subi par sa sœur et à la perte des deux femmes qu’il aimait. Il n’en est pas moins un enquêteur reconnu pour son opiniâtreté. Les personnages secondaires sont du même tonneau : une jeune américaine chef de police à Bangkok parlant couramment thaï et au crane rasé, une adolescente à qui il manque un bras mais gracieuse et attirante, des assistants flics thaï prêts à aider au mieux ce flic venu du froid dans sa quête d’un meurtrier… Car la culture thaïlandaise est un sérieux frein à l’enquête de notre policier, qui se heurte à des mœurs qu’il ne connaît pas et dont il doit respecter et décrypter les codes.
Une intrigue vraiment bien menée, sans baisse de régime, avec un rebondissement que je n'ai pas vu venir. À conseiller comme divertissement !

Une lecture commune avec Emilie. Je m'empresse d'aller voir son avis !

8 commentaires :

Miss Alfie a dit…

Après avoir lu "L'homme chauve-souris", j'ai acheté "Les cafards". J'avais moyennement accroché au premier à cause de la lenteur du récit, mais en même temps l'approche culturelle distillée par Nesbo est plus qu'intéressante. Alors je vais tenter le coup avec celui-là !

Ys a dit…

Encore un inspecteur que je n'ai pas découvert... mais Wallander, c'est pour bientôt !

choupynette a dit…

j'ai justement L'homme chauve-souris dans ma pal depuis un bout de temps. Cet auteur semble être une valeur sûre.

zarline a dit…

Un auteur que je n'ai toujours pas découvert mais tu me donnes assez envie malgré tes quelques hésitations. Il faut dire que je travaille beaucoup avec des thaïlandais et que l'aspect culturel me tente assez.

Emilie a dit…

désolé je n'ai pas encore écrit mon article, mais j'ai bien lu le livre et j'ai vraiment aimé, cela m'a réconcilié avec Nesbo!
J'essaie de le faire au plus vite, je m'excuse pour ce retard!

keisha a dit…

J'ai lu les 1; 4 et 5 de la série, il faudrait que je lise celui ci quand même, c'est le 2 je pense!

petite fleur a dit…

@ Miss Alfie : comme dit dans le billet, c'est mon premier Nesbo... une découverte plutôt sympathique. Après, je ne sais pas pour le 1er.

@ Ys : et moi, toujours pas découvert Wallender :-)

@ Choupynette : oui, je l'ai vu plutôt apprécié sur la blogosphère.

@ zarline : mes hésitations viennent surtout de mon état d'esprit au moment où je l'ai commencé.

@ Emilie : pas de souci :-)

@ Keisha : ah, original comme ordre. D'autant que ça doit être compliqué, parce que dans celui-ci il fait quelques (petites certes) références à ce qui se passe dans le 1er opus.

Manu a dit…

J'ai Le bonhomme de neige dans ma PAL. C'est de saison, je vais essayer de le sortir de ma PAL bientôt !