ShareThis

30 mars 2011

Le cercle intérieur [Mari Jungstedt]

L'auteur : Née en Octobre 1962 à Stockholm, Mari Jungstedt est journaliste et auteur suédoise.

Le Cercle intérieur est le 3e roman mettant en scène l'inspecteur Anders Knutas, après Celui qu'on ne voit pas et Les ombres silencieuses.

L'histoire : Une fortification Viking datant de plus d'un millénaire est découverte sur l'île de Gotland. Sur le site archéologique, une vingtaine d'étudiants s'activent nuit et jour pour en déterrer les mystères. Lorsque l'une d'entre eux, Martina Flochten, est retrouvée morte, son corps nu pendu à un arbre, tout laisse à penser qu'il s'agit d'un meurtre rituel.
L'inspecteur Anders Knutas est vite confronté à des questions insolubles. Que signifient les marques sur le corps de Martina ? Y a-t-il un lien entre sa mort et cet autre acte horrible commis à quelques kilomètres du site : un poney retrouvé décapité ?
Rien ne semble logique dans cette affaire et Knutas doit jongler entre les fausses pistes tandis que d'autres cadavres sont mis à jour, tous mutilés et tués de la même façon. Johan Berg, journaliste à la télé régionale, mène sa propre enquête.

Mon avis : Commençons pour une fois par les points négatifs : déjà, je fatigue un peu des romans à chapitres très courts, qui ne comptent que 2 à 5 pages maximum, et ce afin d’alterner les histoires des différents personnages, même si le narrateur reste omniscient. Cela ne facilite pas l’attachement à l’enquêteur, ou l’empathie envers les victimes (réelles ou potentielles). Ainsi la mort de Martina ne m’a provoqué aucune émotion bien qu'elle soit particulièrement atroce : la jeune fille me semblait très superficielle. On apprend pourtant, à la suite des interrogatoires menés, qu’elle était également très très calée sur tout ce qui concernait les Vikings, pleine de vie et très appréciée de la totalité de ses camarades.
L'autre petit point négatif concerne le tueur, sur lequel j’ai eu des soupçons parce qu'un personnage dont on parlait peu me semblait avoir livré une information importante. Et il s’est avéré que j’avais raison :-)
Les Vikings sont au final peu présents, on en apprend peu sur eux, c’est peut être le plus gros reproche que je ferais. Je m’attendais à une plongée plus importante dans cette culture et dans la mythologie nordique que je connais peu au final.
Les côtés positifs maintenant, et ce sont assurément eux qui priment : ce roman est bien écrit, malgré quelques petites coquilles et bizarreries langagières dues surement au fait que j’avais dans les mains des épreuves non corrigées. Efficace, indéniablement, vu la rapidité avec laquelle je l’ai lu. C’est bien construit, les différents rebondissements arrivent à point nommé et les différents personnages bien campés. Les pièces du puzzle présentées petit à petit s’assemblent pour la résolution du mystère dans les derniers chapitres.
Le fait que tout se déroule en Suède n’était que pour me plaire après mon weekend prolongé à Stockholm que j’avais beaucoup apprécié. Plus je lis de romans nordiques, plus j’apprécie la consonance de leurs noms de lieux et de personnages. Je me suis donc précipitée sur une carte pour voir où était cette île de Gotland, lieu hautement touristique, où il fait si chaud en été (eh oui, contrairement aux idées reçues que nous pourrions avoir, en été, il fait très chaud là-bas aussi).
Au final, j’ai passé un très bon moment avec ce roman et Les ombres silencieuses, autre roman de l’auteur avec le même enquêteur toujours sur l’île de Gotland, n’attendra pas longtemps sur mes étagères avant d’être lu !

Merci à BoB et aux Éditions Serpent à plumes pour cette lecture.

7 commentaires :

Alex Mot-à-Mots a dit…

La couverture fait froid dans le dos...

Ys a dit…

Le polar suédois a encore frappé, tentant...

choupynette a dit…

tentant, oui...

Neph a dit…

C'est la première fois que je croise ce roman, et la couverture est assez frappante pour qu'on s'y arrête, déjà ! Ensuite, ton avis ne fait que nous encourager : voilà qui me fait bien envie, du coup !

Petite Fleur a dit…

@ Alex Mot-à-mots : oui, mais je ne vois pas trop le rapport avec le livre :-) Même si l'ambiance correspond tout de même...

@ Ys : une vraie vague venue du froid !

@ choupynette : contente que ça t'interpelle :-)

@ Neph : Couverture marquante qui correspond à l'ambiance mais pas tellement au sujet, à mon sens. Peut être que toi, si tu le lis, tu pourras me l'expliquer... :-)

Karine:) a dit…

Reçu au début de ma panne de lecture.. va falloir que je m'y mette. Ton avis m'encourage un peu!

Petite Fleur a dit…

@ Karine:) : tente, tu verras bien. C'est assez classique mais efficace tout de même.